Le Club Moto Saguenay, fondé en 1955, est le plus vieux club au Québec.

Le beau temps se fait attendre pour les amateurs de moto

Malgré un printemps plutôt tardif, les motocyclettes et autres véhicules à deux roues espèrent pouvoir parcourir les routes du Québec très prochainement.
Au Saguenay, l'Association mototourisme de Jonquière (AMT) et le Club Moto Saguenay (CMS), tous deux affiliés à la Fédération motocycliste du Québec, attendent impatiemment l'arrivée des beaux jours pour ressortir leur engin. « Normalement, on commence nos activités en avril, mais là on va se baser sur la météo pour le début des sorties », constate la présidente du CMS, Pierrette Tremblay. Entre avril et octobre, plus d'une centaine de sorties sont organisées par chacune des organisations pour ses membres. Des escapades nocturnes à Tadoussac en passant par les excursions au Lac-Saint-Jean ou même aux États-Unis, chacun y trouve son compte.
« Cette année, la saison tourne autour du thème des excursions de groupe, précise la directrice du recrutement de l'AMT, Marlène Bilodeau. Il y a vraiment une passion qui nous rassemble. » En plus de favoriser l'entraide et l'esprit d'équipe qui réunissent les 60 membres de chaque association, ces ballades régulières comportent aussi d'autres avantages. « On visite des coins de pays qu'on n'aurait jamais pensé visiter avant, et on rencontre des personnes partout où on va », remarque Mme Bilodeau, qui sillonne les routes sur sa moto depuis maintenant 34 ans. De son côté, même si Pierrette Tremblay préfère rester passagère à la suite d'une mauvaise expérience, elle conserve tout de même un certain plaisir à parcourir le pays sur deux roues depuis une trentaine d'années. « Les déplacements, ça crée une synergie dans un groupe, un beau moment de partage et une belle dose d'adrénaline », ajoute cette dernière.
Plus grande accessibilité
Entre 2010 et 2014, le nombre de femmes propriétaires d'une motocyclette a augmenté de 30 % au Québec. Dans la région, les clubs n'échappent pas à cette augmentation. En effet, 20 % des membres du Club Moto Saguenay et de ceux de l'Association mototourisme de Jonquière sont des femmes. Le conseil d'administration du CMS atteint l'égalité parfaite avec 50 % d'hommes et 50 % de femmes. Peu à peu, la gent féminine fait sa place dans ce milieu initialement masculin. « La moto amène un sentiment de liberté qui n'a pas de sexe, c'est une passion, remarque Pierrette Tremblay. Le fait qu'on soit de plus en plus nombreuses, ça amène une fraîcheur, une vision nouvelle de la discipline. »
Les femmes sont devenues la clientèle cible du monde de la moto depuis plusieurs années, et les commerçants s'adaptent à cette nouvelle tendance. Abaissement des sièges qui sont aussi plus confortables, diminution de la puissance des engins, accessoires au visuel féminin, tout est pensé pour plaire aux femmes. « Tout est vraiment bien pensé, le visuel est beau et même les tissus sont agréables ! », raconte Mme Tremblay, visiblement satisfaite de cette nouveauté.
État des routes
Avec des routes qui se dégradent à la grandeur de la province depuis plusieurs années, rouler en groupe est un gage de sûreté et de sécurité pour les motards. « C'est sûr qu'on est plus visibles à trois ou cinq motos qu'à une seule moto avec une petite lumière, surtout avec les chemins qu'on emprunte parfois », fait valoir la présidente du CMS. « Cette année, on a remarqué qu'il va vraiment falloir être prudents, ça n'a pas de bons sens », s'insurge Mme Bilodeau. Selon elles, l'argent investi pour l'entretien des routes ne parvient pas à combler entièrement les dommages causés par la météo.
Les deux organismes seront présents à l'Expo recrutement les 21 et 22 avril à Place du Saguenay pour renseigner les curieux et accueillir de nouveaux membres dans leurs rangs.