Laurier Pronovost, de Dolbeau-Mistassini, est accusé d'avoir séquestré et agressé une dame de 37 ans.

Laurier Pronovost reste détenu

Laurier Pronovost fait face à des accusations de séquestration, voies de fait, menace de causer la mort ou des lésions et d'avoir eu en sa possession une arme dans un dessein dangereux.
Une charge d'avoir eu en sa possession un fusil .410 sans être titulaire d'un permis de port d'arme pèse aussi contre lui.
Le Dolmissois de 62 ans a été arrêté par la Sûreté du Québec au km 12 du Chemin Bowater, à 6 h 40, dimanche matin.
Selon les informations disponibles, la pagaille aurait éclaté entre l'individu et sa présumée victime dans un chalet situé au nord de la région, après une soirée dans un restaurant-bar. «La chicane a débuté dans la nuit de samedi à dimanche. La dame aurait ensuite été retenue contre son gré. C'est après avoir négocié avec le suspect qu'elle a été en mesure de se faire conduire à son domicile», souligne Jean Tremblay, porte-parole de la SQ.
Après avoir regagné sa demeure, la dame de 37 ans a contacté la police, disant avoir été victime de séquestration de la part d'un homme. Selon les policiers, cette dernière aurait été agressée et menacée avec une arme à feu. Elle n'aurait pas subi de blessures. Après avoir été interpellés, les policiers de la MRC Maria-Chapdelaine sont partis à la recherche du suspect, qu'ils ont intercepté peu de temps après, alors qu'il circulait sur le Chemin Bowater. Le sexagénaire demeure derrière les barreaux et sera de retour à la cour mercredi pour son enquête sur remise en liberté.