La Chicoutimienne Laura Leblanc est atteinte de fibrose kystique.

Laura lutte toujours pour sa vie

Les nouvelles ne sont pas très bonnes concernant Laura Leblanc. Selon ce que la mère de la jeune femme a écrit sur sa page Facebook, les prochaines heures seront déterminantes pour sa fille qui a subi une transplantation des poumons il y a une semaine.
L'état de santé de Laura, 19 ans, atteinte de fibrose kystique, se serait détérioré depuis la greffe survenue dans la nuit du 27 au 28 décembre à l'hôpital Notre-Dame du Centre hospitalier de l'Université de Montréal.
Des complications sont survenues quelques jours après l'opération, mais la jeune femme semblait prendre du mieux depuis la délicate intervention chirurgicale.
Le 1er janvier, sa mère, Lina Gagnon, partageait de bonnes nouvelles sur Facebook: «Aujourd'hui a été une très grosse journée, mais tellement positive. Laura est de plus en plus consciente, elle continue de nous répondre des "oui" et des "non" avec sa tête. On lui a fait écouter de la musique et elle tapait des orteils sur le rythme, et ce soir elle a même "dansé" sur la musique, elle bougeait la tête et ses épaules.»
La famille espérait même à ce moment que la jeune femme puisse bientôt respirer par elle-même. «Les médecins ont aussi fait un test avec le respirateur, ils l'ont arrêté et Laura a réussi à respirer seule pendant 15 minutes... Ils vont refaire le test encore une ou deux fois et si tout va bien ils vont pouvoir l'extuber, peut-être demain qui sait?», écrivait Mme Gagnon.
Mais les nouvelles publiées par sa mère le 3 janvier sont moins encourageantes: «Je tenais à vous mettre au courant de l'état de santé très très fragile de notre petite guerrière, Laura Leblanc... Elle se bat comme elle ne s'est jamais battue auparavant... Ses nouveaux poumons sont très très malades, les médecins font tout en leur pouvoir pour la maintenir en vie.» Mme Gagnon ajoute que les heures qui suivent, jusqu'à dimanche, seront critiques.
Samedi, en fin de soirée, Lina Gagnon a écrit qu'il n'y avait «pas de nouveau» concernant l'état de santé de sa fille. Il demeurait critique, mais stable.
Depuis, des centaines de mots d'encouragements ont été publiés sur la page Facebook de Laura, s'ajoutant aux encouragements déjà nombreux depuis l'opération.
«Accroche-toi Laura comme tu l'as toujours fait, ce n'est pas le temps de lâcher prise! Moi et mes parents pensons très fort à toi!», peut-on lire, entre autres messages.
«Courage à toute la famille! Mais spécialement à la petite battante. Le combat d'une vie. Laura tu t'es battue avec brio jusqu'ici, une dernière épreuve devant toi pour un repos plus que mérité... Donne tout ce que tu as je t'envoie le plus d'énergie et de pensées que je le peux», écrit un autre proche de la famille, à l'image de dizaine d'autres.
(Avec Anne-Marie Gravel)