Le candidat libéral William Laroche termine troisième. Il était accompagné du chef intérimaire du Parti libéral du Québec, Pierre Arcand.

«L’attrait du pouvoir»

Tout en adressant des félicitations à Nancy Guillemette, de la CAQ, avec plus de 50 % des suffrages, les candidats défaits estiment que les électeurs ont opté pour l’attrait du pouvoir.

« Les gens de Roberval ont choisi l’attrait du pouvoir, a lancé Pierre Arcand, chef du parti libéral, en acceptant le résultat du vote à l’hôtel de la Boréalie, à Saint-Félicien. Par le passé, le comté a pu compter sur la présence du premier ministre et ils ont été extrêmement gâtés. Ils veulent répéter cette expérience avec une députée au pouvoir. »

Pour William Laroche, candidat du PLQ qui a obtenu 15,21 % des votes, le résultat était décevant, mais il estime tout de même avoir vécu une belle expérience.

« Chambord, je reviens chez moi pour continuer mon travail », a lancé le candidat qui ne ferme pas la porte à d’autres élections provinciales.

Parti québécois

Avec 17,51 % des voix exprimées, Thomas Gaudreault a terminé 2e, derrière la CAQ. « Ça montre que le PQ est encore bien vivant dans la région et partout au Québec, a-t-il commenté, fier de sa campagne, lors d’un rassemblement tenu au Météore, à Dolbeau-Mistassini. On a été capable de montrer que le pouvoir, ce n’est pas la seule chose qui compte. »

Pascal Bérubé, le chef intérimaire du PQ, était également déçu de ne pas voir Thomas Gaudreault gagner son élection, mais il était tout de même très heureux de le voir terminer en 2e position.

« La lune de miel de la CAQ se poursuit, mais une lune de miel n’est jamais éternelle », a-t-il commenté, en soulignant le travail de son candidat de 21 ans a fait deux campagnes rapprochées.

Environ une quarantaine de partisans de Québec solidaire étaient rassemblés au Marco’s Pub, à Saint-Félicien. Au centre, le candidat Luc-Antoine Cauchon était accompagné par Manon Massé.

Québec solidaire

Le candidat de Québec Solidaire, Luc-Antoine Cauchon, a aussi exprimé sa déception, récoltant 10,32 % des votes, tout en soulignant que plusieurs thèmes abordés par QS ont rayonné sur la scène nationale. « On a réussi à expliquer des sujets complexes, comme l’accaparement des terres et les accords de libre-échange », a-t-il mentionné devant une quarantaine de partisans rassemblés au Marco’s Pub, à Saint-Félicien.

Et c’est l’énergie apportée par les partisans qui galvanise Manon Massé à poursuivre le travail. « La famille grandit, a-t-elle mentionné. Et Luc-Antoine est un gars capable de rassembler. » Elle a profité de l’occasion pour dire aux militants que les membres du parti ont décidé de lancer une campagne axée sur les changements climatiques.

Autres partis

C’était la première fois qu’un candidat du Parti vert se présentait dans la circonscription de Roberval. Pour l’occasion, Alex Tyrell, le chef du parti, a obtenu 0,52 % des votes.

Carl Lamontagne, candidat du Parti conservateur du Québec, a pour sa part obtenu 1,12 % des suffrages, alors que la candidate des Citoyens au pouvoir du Québec, Julie Boucher, a reçu 0,79 % des voix.