L’Anse-Saint-Jean dans le noir

Comme il était prévu, c’est le Bas-Saguenay qui a été durement frappé par la tempête de neige annoncée. À 21 h, il n’y avait que huit clients sur 1190 qui avaient de l’électricité à L’Anse-Saint-Jean.

Les pannes qui couvraient une bonne partie du Bas-Saguenay ont débuté vers 19 h 45. C’est la municipalité de L’Anse-Saint-Jean qui a été la plus affectée avec pratiquement tous les Anjeannois qui se sont retrouvés sans électricité. À 21 h, 1182 clients étaient privés d’électricité sur un total de 1190 ! À Petit-Saguenay, ce nombre était de 387 clients touchés sur 472.

Au même moment à Chicoutimi, seul un léger vent soufflait alors qu’il n’y avait aucune accumulation de neige au sol.

« C’est vraiment en raison de la neige mouillée et des vents violents. Ça amène de la végétation qui va entrer en contact avec nos équipements. Ce sont des branches et même parfois des arbres. Il y a en ce moment deux équipes qui patrouillent », a précisé vers 21 h 30 Vincent Paquin, conseiller relations avec le milieu pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Il a indiqué qu’il s’agissait d’un nombre normal de travailleurs déployés. Chaque camion comprend habituellement deux monteurs et un chef monteur.

« C’est notre priorité régionale. On était en mode vigie pour cette partie de la région. On le voyait venir », a-t-il ajouté.

Le conseiller ne pouvait cependant s’avancer sur le délai de rétablissement du service.

Selon le météorologue amateur Jimmy Desbiens, gestionnaire de la page Météo Chicoutimi, il n’y a eu aucune accumulation de neige à sa station personnelle à Chicoutimi de même qu’à la station d’Environnement Canada à Bagotville. Il était tombé 10 centimètres de neige à la station de Roberval. Selon les observations qu’il a recueillies, le Haut-du-Lac aurait reçu de 15 à 20 centimètres et le Bas-Saguenay de 30 à 35 cm. Il prévoyait d’ailleurs que la neige continuerait à s’accumuler au courant de la nuit dans ce dernier secteur. Pour ce qui est des vents, la plus forte rafale enregistrée à Bagotville a atteint 39 km/h et 28 km/h autour de la même heure à Roberval.

Preuve que la tempête a frappé plus fort à l’est, une interdiction de circulation pour les véhicules lourds a été émise dans Charlevoix et sur la Côte-Nord, près de Tadoussac, a révélé le porte-parole de la Sûreté du Québec, Louis-Philippe Bibeau. « Sur l’heure du souper, il y a eu quelques sorties de route », a-t-il ajouté, ne pouvant cependant préciser dans quel secteur. Du côté de Saguenay, rien n’a été rapporté.

+

JUSQU'À 80 CM DANS CERTAINES RÉGIONS 

(La Presse canadienne) — Certaines régions du Québec pourraient voir la tempête de mardi s’étirer sur deux jours avant que la neige ne se transforme en pluie. Le météorologue Simon Legault, d’Environnement Canada, désigne les résidants de la région de Charlevoix comme « les champions de la journée » de mardi, avec une accumulation d’une trentaine de centimètres en début d’après-midi seulement. 

Un total de 50 à 80 centimètres de neige étaient attendus d’ici la nuit de mercredi à jeudi. M. Legault relève que les niveaux de neige s’avèrent plutôt inégaux d’une région à l’autre en raison du caractère fondant de ces précipitations.

Selon les dernières prévisions pour les régions de Gatineau et de Montréal, il devait y avoir eu des chutes de 5 à 10 centimètres, mardi. Puis, de deux à quatre autres centimètres étaient attendus au cours de la nuit.

En Montérégie et dans les Laurentides, les précipitations seront toutefois un peu plus abondantes. Mardi et mercredi, de 10 à 20 centimètres de neige devraient s’abattre à Sherbrooke, comparativement à une accumulation de 15 à 25 centimètres à Trois-Rivières.

Cependant, dans la région de Québec, la neige sera parfois forte et il y aura de la poudrerie par endroits. De 15 à 25 centimètres de neige devraient s’accumuler d’ici mercredi matin et des rafales pourraient souffler jusqu’à 90 kilomètres/heure. Mercredi, de la pluie pourrait se mêler aux chutes de neige.

En Gaspésie, environ 25 centimètres de neige devraient s’abattre de mardi soir à mercredi après-midi. Enfin, de 30 à 60 centimètres de neige pourraient s’abattre sur le parc Forillon et la Haute-Côte-Nord d’ici mercredi soir, avec des rafales jusqu’à 80 kilomètres/heure.