Bill McFarlane, au centre, a été honoré en voyant un sentier de motoneige nommé en son nom. Il a reçu la plaque de la part du président du Club de motoneigistes du Saguenay, Jules Tremblay, et du président de l’hôtel Delta, Olivier Fortin-Tremblay.

L’Américain au sang bleu

Bill McFarlane est probablement le plus saguenéen des Américains. Impliqué dans la promotion de la motoneige depuis plus de 30 ans, le natif du New Hampshire a été honoré à titre d’ambassadeur de la région, mardi, par Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, en collaboration avec le Club de motoneigistes du Saguenay et l’hôtel Delta Saguenay.

Pour rendre hommage à l’homme, le sentier 23 reliant le Saguenay au Mont-Apica, sur une distance d’environ 65 kilomètres, a été nommé la Bill Trail. Cette portion fait partie du réseau offert par la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec.

Au cours d’une conférence de presse présentée au Delta, les principaux acteurs ont vanté les efforts de Bill McFarlane, présent dans plusieurs salons de motoneige au Canada et aux États-Unis pour parler du paradis de la neige.

« Ça doit être le seul Américain à avoir un drapeau des États-Unis sur son terrain et un drapeau du Saguenay-Lac-Saint-Jean juste à côté », a fait remarquer le directeur général du Delta, Olivier Fortin-Tremblay.

L’hôtel Delta est d’ailleurs devenu la deuxième maison de Bill McFarlane. Chaque année, il y loge avec sa femme et il se fait un plaisir de parler avec les touristes en motoneige dans le hall d’entrée de l’hôtel.

« Vous êtes la voix, le visage et le cœur de la motoneige, a souligné la directrice générale de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, Julie Dubord. Votre apport pour la région a été remarquable et nous sommes reconnaissants pour tout ce que vous avez fait. »

Le principal intéressé a été touché par cette marque de reconnaissance. Débarqué une première fois au Saguenay en 1983 dans le cadre de son travail, Bill McFarlane est tombé en amour avec la région, ses conditions de neige exceptionnelles et la générosité des gens.

« C’est réellement un grand honneur pour moi, a-t-il partagé. Je vais toujours me rappeler de la première fois que je suis venu ici. Tout le monde m’a chaleureusement accueilli et mes passages ont toujours été merveilleux. Les bénévoles ont toujours fait un travail de première classe dans les sentiers. Certains endroits sont réputés pour offrir de bonnes conditions, mais ce n’est rien comparativement à ici. Merci à tous les gens impliqués. Vous êtes ma famille. »

Alors qu’il terminait son allocution, Bill McFarlane est revenu au lutrin pour prendre le temps de remercier sa femme, présente pour l’occasion. « Sans elle, ça n’aurait pas été possible », a-t-il conclu.