Paulo Cossette, propriétaire du restaurant Chez Paulo de La Baie, est décédé mardi, à la suite d'un cancer. Sur la photo, on le voit en compagnie de la gérante du restaurant, Patricia Villeneuve, lors de la réouverture de Chez Paulo plus tôt cette année.

L'âme du restaurant Chez Paulo s'éteint

Paulo Cossette, le restaurateur bien connu à La Baie pour son établissement, Chez Paulo, est décédé mardi matin d'un cancer généralisé. Il a tenu le restaurant pendant de nombreuses années et laisse de bons souvenirs dans la mémoire de ceux qui le connaissaient.
« C'était un homme extraordinaire. Il a donné sa vie à la restauration. Je garde de merveilleux souvenirs de M. Cossette. C'est lui qui m'a donné ma chance », raconte la gérante du restaurant, Patricia Villeneuve.
Selon elle, M. Cossette était presque un monument de La Baie. « Il a passé presque 65 ans chez Paulo », raconte la dame.
En effet, le restaurant a pignon sur rue depuis très longtemps. À l'été 2015, le propriétaire de l'époque, Jimmy Martel, avait choisi de fermer les portes de Chez Paulo. En janvier, Patricia Villeneuve avait réussi à convaincre Paulo Cossette de racheter le restaurant et de se relancer dans la restauration. « Au départ, je voulais l'acheter toute seule, se souvient-elle. Sauf qu'il disait que ça lui manquait trop. C'est pour ça que j'étais gérante. Toutefois, Paulo disait toujours que j'étais son associée, qu'on était tous les deux propriétaires de coeur. »
La gérante a été très touchée par la nouvelle. « On ne savait pas qu'il était gravement malade, explique Patricia Villeneuve. Ç'a été très rapide. »
Mme Villeneuve a fait l'annonce du décès de Paulo Cossette sur sa page Facebook. Mercredi soir, des centaines de personnes avaient partagé la publication et laissé des commentaires se souvenant des moments passés au restaurant.
Chez Paulo avait fait l'objet d'un court métrage réalisé par Philippe Belley et présenté au festival Regard en 2011.
« C'était un monsieur très sympathique, un bon vivant. On avait surtout eu du plaisir à faire le tournage », se souvient M. Belley. Ce qui l'avait marqué de M. Cossette, c'était également sa franchise et sa sincérité.
« J'avais eu l'intuition que Chez Paulo, c'était plus qu'un restaurant. Il y a plein de moments qui se vivent dans ce genre d'établissement, et je crois que des personnes comme Paulo Cossette incarnent un peu cette idée. On se rend un peu compte de leur importance lorsqu'ils décèdent », conclut le réalisateur.