La mairesse de Lamarche, Lise Garon, ne change pas d’idée. Elle ne démissionnera pas de son poste.

Lamarche: Lise Garon ne démissionnera pas

La mairesse de Lamarche, Lise Garon, s’accroche et refuse de démissionner malgré une pétition contenant 337 signatures qui lui a été présentée, mardi, lors de la séance ordinaire du conseil municipal. Le dépôt de l’initiative citoyenne ne s’est pas fait sans heurts alors que plusieurs Lamarchois ont pris la parole afin de la dénoncer. Le conseiller Martin Bouchard a même évoqué la possibilité de régler le litige par un vote de non-confiance.

La séance mensuelle était grandement attendue alors que plus de 80 Lamarchois y participaient. Une habituée des séances du conseil de la municipalité de moins de 600 habitants a confié au Quotidien qu’environ une vingtaine de personnes y assistent habituellement. Deux patrouilleurs de la Sûreté du Québec étaient présents à titre préventif.

Le citoyen Sylvain Perreault, qui est le mari de l’ancienne directrice générale de Lamarche, a déposé la pétition de 337 noms.

La séance du conseil municipal de Lamarche s’est déroulée, mardi, devant une salle bondée.

« Ce que je veux que les gens comprennent, c’est que ce n’est pas une question de chicane ni de revanche ni la recherche du pouvoir. Je questionne les compétences que vous avez », a-t-il lancé.

Le décompte des signatures a été fait par la directrice générale de la municipalité, Myriam Lessard, à la demande de M. Perreault.

« Tout ce qui est écrit dans la pétition est faux. Je m’explique », a répondu la mairesse Lise Garon qui a présenté une explication à tous les points cités dans le document écrit. Mme Garon a rappelé le droit à la pétition et ce qu’implique la démocratie. Ainsi, elle a laissé la parole aux citoyens pendant près de 90 minutes.

Le citoyen Sylvain Perreault a déposé une pétition de plus de 330 noms qui réclame la démission de la mairesse, Lise Garon.

La division entre les deux clans qui cohabitent dans la municipalité s’est rapidement fait sentir alors que plusieurs citoyens se sont même invectivés.

Appel au calme

Une citoyenne a pris la parole afin de dénoncer la pétition et ses impacts sur la municipalité. Cette même dame a invité les élus et les citoyens à se tourner vers le futur et à laisser tomber les vieilles rengaines. Un entrepreneur et une autre citoyenne abondaient dans le même sens. Ces citoyens ont été chaudement applaudis par la salle bondée.

La soirée s’est terminée dans un quasi-consensus alors qu’un Lamarchois a signalé le travail presque bénévole des élus. Il a également demandé aux autres citoyens s’ils n’étaient pas tannés de la « gamique »

La séance du conseil municipal de Lamarche s’est déroulée, mardi, devant une salle bondée.

Friction entre les élus

La tension se faisait également sentir entre la mairesse Lise Garon et le conseiller Martin Bouchard à qui elle reprochait de ne pas avoir fait un compte-rendu exact d’une réunion de la MRC. Ce à quoi M. Bouchard a répondu, « on s’obstinera pas ici ».

Rappel du règlement

Les élus avaient prévu le coup alors qu’en plus d’une copie de l’ordre du jour, un rappel sur la participation citoyenne a été remis aux citoyens, disant notamment que « Le maire ou toute personne qui préside à sa place (...) peut ordonner l’expulsion de l’endroit où se tient une séance de toute personne qui en trouble l’ordre. »