La mairesse de Lamarche, Lise Garon, espère doubler le nombre de touristes dans sa municipalité d’ici trois ans.

Lamarche: doubler le nombre de touristes

La mairesse de Lamarche, Lise Garon, a présenté le plan de développement touristique étendu sur les cinq prochaines années, mercredi matin à l’hôtel de ville. Ce nouveau plan comprend de nouveaux sentiers pour les motoneiges et pour les quads, une nouvelle base de plein air au camping municipal ainsi que le développement de l’accueil du village.

«On veut devenir un véritable pôle touristique, hiver comme été», a souligné la mairesse dans son allocution. Elle fait le pari que d’ici trois ans, Lamarche va doubler le nombre de touristes qui visitent la municipalité chaque année. «Nous estimons le nombre de touristes à environ 10 000 en 2017. La plupart viennent durant l’hiver, mais les autres saisons sont tout aussi belles», ajoute-t-elle.

Le plan quinquennal prévoit un développement de l’écotourisme et de l’aventure douce sur et aux abords du lac Tchitogama, qui est bordé entre autres par le camping municipal. Une amélioration de la signalisation du village est aussi au programme. «Nous avons de superbes attraits touristiques comme une bleuetière non loin d’ici, mais personne ne sait comment s’y rendre. On va changer ça, ajoute Mme Garon. On va aussi améliorer la décoration du village, rendre le tout plus vivant.»

De nouveaux services d’hébergement et de restauration sont aussi dans le plan de développement de la municipalité. Pour l’instant, rien n’est précipité. «La première année va être beaucoup d’organisation, nous allons commencer à implanter des choses l’été prochain», termine la mairesse.

La création de ce plan de développement avait été initiée par l’administration municipale précédente, en 2016. Le plan a été élaboré en collaboration avec la population du village. Le coût du projet est inconnu, mais l’administration actuelle a bon espoir de pouvoir aller chercher de l’aide gouvernementale et compte aussi sur l’aide de ses partenaires.

Une coopérative est aussi envisagée afin de réduire les coûts de la mise en place du plan.