L'actualité régionale express

Identité dévoilée

(Pascal Girard) – La Sûreté du Québec a dévoilé, mardi matin, l’identité de la conductrice décédée lundi soir dans une collision frontale survenue dans le secteur de Delisle, à Alma. Il s’agit de Maryline Jean, 34 ans, originaire de Chicoutimi. La SQ ne pouvait cependant donner plus d’informations sur les causes de l’accident. La Honda Civic que conduisait la dame a frappé de plein fouet une camionnette Dodge Ram qui venait en sens inverse sur la route 169. Il s’agissait du second accident mortel à survenir sur cette route régionale en 2018.

Future ligne Micoua-Saguenay : 70 propriétaires seront rencontrés

(Denis Villeneuve) – Hydro-Québec poursuit la planification de la ligne haute tension à 735 KV de 260 kilomètres qui reliera la Côte-Nord entre le poste Micoua et le poste Saguenay. C’est pourquoi elle prévoit rencontrer individuellement 70 propriétaires d’ici les prochaines semaines.

Selon Marie-Claude Lachance, porte-parole d’Hydro-Québec, les ingénieurs sont sur le point de finaliser les études techniques et environnementales qui seront nécessaires à l’implantation des quelque 600 pylônes de la nouvelle ligne haute tension devenue nécessaire à la suite de la fermeture des centrales thermiques et nucléaires au sud du Québec.

Les propriétaires qui seront rencontrés sont ceux chez qui la ligne devrait passer et où devraient être accordées des servitudes. Il est question de propriétaires présents en milieux urbains ou semi-urbains, selon Mme Lachance, puisque les propriétaires en territoires non organisés et villégiateurs feront l’objet d’une autre série de rencontres un peu plus tard.

En ce qui a trait aux propriétés résidentielles à acquérir, Mme Lachance a mentionné que 75 % des dossiers sont réglés. 

Une fois ces étapes franchies, le projet de nouvelle ligne sera soumis au processus d’autorisations environnementales prévu à la Loi sur la qualité de l’environnement.

Le calendrier prévoit le début du déboisement et des travaux d’aménagement quelque part en 2019 pour une mise en service en 2022. 

Jean-Guy Bergeron s’éteint à 84 ans

(Normand Boivin) – Celui qui fut le dernier agent distributeur indépendant de la Brasserie Labatt dans la région, Jean-Guy Bergeron, s’est éteint à Québec dimanche. Il avait 84 ans.

Fils d’un épicier bien connu à Jonquière, dont la relève a été assurée par son frère Yvon-Marie, Jean-Guy Bergeron était aussi le frère du comédien et cinéaste Jean-Pierre Bergeron.

Jean-Guy a pris les rênes de Labatt à Chicoutimi en 1978. À l’époque, se souvient l’un de ses premiers représentants, Martial Tremblay, il était annonceur à la piste de courses PréVert de Jonquière qu’il avait acquis avec des associés.

« La brasserie se cherchait quelqu’un qui était connu et pourrait projeter une bonne image de Labatt. Après consultation du milieu des affaires, c’est Jean-Guy Bergeron qui était ressorti », se souvient Martial, qui a joint son équipe en 1979.

À l’époque où le concept de microbrasserie relevait du fantasme, les trois grands brasseurs, Molson, O’Keefe et Labatt, se livraient une guerre féroce. Cette dernière traînait de la patte avec seulement 14 % de parts du marché dans la région.

« Jean-Guy était un gros travailleur qui se levait tôt. Il s’est impliqué pas mal et avait une bonne vision du marché. Je me souviens qu’à Québec, ils avaient 33 ou 35 % de parts de marchés, mais nous avons atteint les 50 % avant eux. Nous étions cités en exemple dans les congrès », se remémore Martial, qui a travaillé pour la brasserie jusqu’en 2002.

À cette époque, Jean-Guy avait déjà quitté. Car à la fin des années 90, Labatt possédait la majorité des agences en région, sauf quatre ou cinq au Québec dont Dolbeau, La Malbaie et Chicoutimi. Elle a donc décidé d’uniformiser ses façons de faire dans tout le Québec et a mis fin aux ententes avec les agents distributeurs privés pour les remplacer par des gérants de territoire. Aux dernières nouvelles, Jean-Guy Bergeron s’était établi dans une résidence pour personnes âgées à Québec.

Ses obsèques auront lieu à Québec.

Avant de quitter la région, Jean-Guy Bergeron avait siégé comme administrateur de Port Saguenay. Il avait remis un présent au capitaine du premier bateau de l’année, en janvier 2011.

Fondation Campagne des 500 jours

(Pascal Girard) –  Fondation Campagne des 500 jours a procédé au lancement de sa campagne de financement 2018, mardi, à la salle Marguerite Tellier, à la bibliothèque de Chicoutimi. En partenariat avec le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, l’organisme participe au bien-être des enfants de 6 à 15 ans provenant de familles à faibles revenus en défrayant les coûts reliés à leurs inscriptions à des camps de vacances. Chaque année, la fondation remet une somme de 25 000 $ à 30 000 $. Ce fut l’occasion mardi de présenter une contribution majeure, alors que l’Alliance funéraire du Royaume s’est engagée à verser une contribution financière de 25 000 $ pour les cinq prochaines années.

Le chèque a été remis par Alain Girard (à gauche), directeur général de l’Alliance funéraire, et Frédéric Plourde (à droite), président de l’Alliance funéraire, à Pierre Delisle, président d’honneur de la campagne de financement. Ce dernier est le directeur général des magasins LCR Vêtements et Chaussures.

À chacun sa place pour les usagers de la route

(Anne-Marie Gravel) – Les services de police de la province, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), lancent l’opération nationale concertée Partage de la route. Du 11 au 17 mai, des interventions et activités de sensibilisation se tiendront dans le cadre de l’opération intitulée Chacun a sa place — La sécurité, une responsabilité partagée.

L’opération vise à rappeler l’importance de respecter les lois et les différents usagers de la route, quel que soit leur mode de transport, afin d’assurer une bonne cohabitation. 

« Les usagers sur le réseau routier ont une responsabilité partagée. Les conducteurs doivent faire preuve d’une prudence accrue pour assurer la sécurité des piétons et des cyclistes, qui sont vulnérables et sans protection. Quant aux piétons et cyclistes, il importe qu’ils adoptent également un comportement sécuritaire », affirme la Sûreté du Québec dans un communiqué. 

En 2017, la SAAQ a répertorié 80 décès chez les cyclistes et les piétons. En 2016, on en dénombrait 70. Les usagers vulnérables représentent 22 % des décès survenus sur les routes du Québec en 2017. 

Des activités de sensibilisation sont aussi prévues au cours de la même période. La Semaine de la sécurité routière canadienne se déroulera du 15 au 21 mai. La campagne de sensibilisation de la SAAQ sur les comportements sécuritaires à adopter face aux véhicules lourds se tiendra quant à elle du 21 mai au 17 juin.

Puisque le mois de mai est le mois du vélo, des conseils de sécurité ainsi que des informations utiles seront transmis tout au long du mois par Vélo-Québec. L’objectif consiste à rendre les déplacements plus conviviaux en rappelant aux différents usagers de la route l’importance d’un partage harmonieux. 

Finalement, jusqu’au 2 juillet, les automobilistes seront sensibilisés à la présence des motocyclistes dans le cadre d’une campagne intitulée « Motocyclistes et automobilistes, soyez vigilants ». Les motocyclistes seront pour leur part invités à se rendre visibles et à adopter des comportements sécuritaires sur la route. 

Opération radar

(Annie-Claude Brisson) – La Sûreté du Québec a mené, mardi midi, une opération radar à l’angle de la rue des Lilas et du boulevard Saint-Luc, à Alma. Cinq constats d’infraction ont été remis durant l’opération qui a duré 45 minutes dans cette zone où la limite de vitesse est de 30 km/h. L’opération s’inscrivait dans le cadre de l’opération nationale concertée pour les usagers vulnérables, dont les jeunes qui circulent à pied dans ce secteur. Rappelons qu’à la mi-avril, Ville d’Alma et la Sûreté du Québec ont lancé une opération conjointe visant à contrer les excès de vitesse, entre autres, dans les secteurs résidentiels.