L'actualité régionale express

Le cellulaire et Internet haute vitesse, une priorité pour Rémy Leclerc

(Patricia Rainville ) – Le candidat conservateur dans Lac-Saint-Jean, Rémy Leclerc, promet de faire du dossier de la téléphonie cellulaire et de l’accès à Internet haute vitesse l’une de ses priorités. « Au cours des dernières années, j’ai eu la chance de travailler sur les dossiers de la téléphonie cellulaire et d’Internet haute vitesse lorsque j’étais conseiller municipal à Roberval et quand je travaillais pour l’ex-député Denis Lebel. À plusieurs occasions, j’ai discuté du dossier de la téléphonie cellulaire avec Dany Morin sur la route 155 et je vais en faire une priorité si je suis élu le 23 octobre prochain, a dit le candidat conservateur, par voie de communiqué, mardi. Malgré de belles promesses, les libéraux de Justin Trudeau n’ont rien fait pour améliorer la téléphonie cellulaire dans la région. Le Parti conservateur va toujours se concentrer sur les enjeux qui touchent le Lac-Saint-Jean comme l’industrie forestière, la gestion de l’offre, la marijuana, la téléphonie cellulaire et Internet haute vitesse », a conclu le candidat.

Un incendie de remise fait 250 000 $ de dommages

(Anne-Marie Gravel) – Un incendie a causé des milliers de dollars de dommages à un chalet de Sainte-Rose-du-Nord. Les pompiers ont été appelés au 152 chemin du Grand lac Saint-Germain, aux environs de 12 h 15 mardi, afin de combattre un brasier qui a pris naissance dans la remise de la résidence. Les policiers de la Sûreté du Québec ont été appelés sur place afin d’épauler les pompiers de l’endroit. L’origine de l’incendie est toujours inconnue, mais la possibilité qu’il s’agisse d’une cause criminelle a été écartée. Le feu a ravagé la remise de la résidence et un ponton. Les dommages sont estimés à 250 000 $.

Les aventuriers arrêtés par le vent et les vagues

(Anne-Marie Gravel) – Les forts vents et les vagues ont forcé Félix-Olivier Girard-Brisson et Audrey Martel à rester sur la terre ferme mardi. Le duo, qui souhaite parcourir 250 kilomètres autour du lac Saint-Jean afin d’amasser des fonds pour l’achat d’un bras robotisé pour le jeune Charles Girard, atteint de paralysie cérébrale, n’a pu parcourir que deux kilomètres au cours de la journée. « On est encore cloués au sol, près de Roberval. On devait affronter des vents de 51 km/h aujourd’hui. On a décidé de ne pas mettre nos vies en danger et de se ranger sur le bord », a raconté Félix-Olivier en soirée mardi. Le temps s’annonçant plus clément mercredi, les deux aventuriers doivent se lever tôt afin de tenter de se rendre jusqu’à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix en journée. « C’est une distance d’environ 50 kilomètres. On n’annonce pas de vent. On peut le faire. » Mardi soir, la campagne avait déjà permis d’amasser 43 340 $, soit 87 % de la somme espérée. Les personnes qui souhaitent collaborer à la concrétisation du projet du duo peuvent faire un don via le site de l’organisme Pont vers l’autonomie au www.soyezlepont.com. Il est aussi possible de suivre le périple des aventuriers via la page Facebook Forillonquebec Audreyfelix.

Un prix pour Rio Tinto

(Anne-Marie Gravel) – Rio Tinto a remporté le Mérite québécois de la sécurité civile dans la catégorie Prévention et connaissance des risques. Le prix lui a été remis pour le travail effectué depuis 2014 avec les municipalités et la direction de la sécurité civile et la prévention des inondations en cas de crue exceptionnelle. Les municipalités riveraines et organismes gouvernementaux peuvent désormais connaître les secteurs, routes et infrastructures pouvant être touchés par des inondations, ce qui permet d’anticiper avec précision les endroits concernés et ainsi mieux planifier les mesures d’urgence. Plus de 250 000 $ ont été investis dans le projet. Le prix a été remis à Rio Tinto lors du Colloque sur la sécurité civile, ayant pour thème « La sécurité civile, une responsabilité partagée ». Sur la photo, Bruno Larouche, chef hydrologue chez Rio Tinto, Jean-François Gauthier, directeur général Énergie Électrique, et le ministre des Affaires municipales et de la Sécurité publique, Martin Coiteux, lors de la remise de prix.

Québec sans pauvreté

(Anne-Marie Gravel) – Le Comité pour un Québec sans pauvreté du Saguenay-Lac-Saint-Jean a profité de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté pour manifester devant l’hôtel de ville de Roberval, mardi. Quelques personnes se sont rassemblées sous le thème de cette année « Une voie vers des sociétés pacifiques et inclusives », afin de manifester leur « déception et leur colère envers le gouvernement présent ». « Les coupes ne dérangent pas beaucoup les plus riches, mais ils font mal aux gens en situation de pauvreté et la classe moyenne », a dénoncé Alain. « On a l’impression d’être les seuls à se serrer la ceinture. Ça fait longtemps que nous vivons dans le rouge », ajoute Noëlla. Le Comité pour un Québec sans pauvreté de la région, branche régionale du Collectif pour un Québec sans pauvreté national, compte parmi ses membres des intervenants d’organismes communautaires, mais surtout des personnes en situation de pauvreté.