L'actualité régionale express

Fuite de gaz à l’école Saint-Joseph d’Alma: les élèves évacués

(Anne-Marie Gravel) – Les élèves de l’école primaire Saint-Joseph d’Alma, de la Commission scolaire Lac-Saint-Jean, ont dû être évacués lundi matin en raison d’une fuite de gaz. 

Les pompiers ont été appelés à se rendre sur les lieux vers 7h15 après qu’un employé ait remarqué une fuite. 

«L’école Saint-Joseph ainsi qu’un bâtiment du centre jeunesse adjacent ont dû être évacués», confirme Bernard Dallaire, chef aux opérations au service incendie de la ville d’Alma. À notre arrivée, quelques personnes étaient déjà sur les lieux. Les enfants commençaient à arriver. On a évacué les lieux et interdit l’accès au bâtiment. Nous avons fermé l’alimentation en gaz du bâtiment. Une pièce du système de chauffage était défectueuse.» 

Tout le monde au Collège

Les enfants ont été amenés au Collège d’Alma pendant l’intervention des pompiers et des spécialistes de Gaz Métro. 

«Les élèves ont pu réintégrer l’école environ une heure plus tard, le temps que toutes les vérifications soient faites. »

L’établissement est privé de chauffage temporairement, le temps que la réparation soit effectuée. 

Sauvetage sur les monts Valin: un homme brûlé après une explosion

(Anne-Marie Gravel) – Les ambulanciers ont été appelés à intervenir sur les monts Valin, tôt lundi matin. Un homme qui se trouvait dans son chalet a subi des brûlures au deuxième degré lorsqu’une petite explosion s’est produite au moment où il a voulu allumer un poêle. 

L’homme est parvenu à communiquer avec sa conjointe qui se trouvait à Chicoutimi. C’est elle qui a composé le 9-1-1 à 5 h 30.

Les ambulanciers ont dû parcourir une distance importante afin de porter secours à la victime. « Les secours devaient se rendre au kilomètre 50 du chemin principal et prendre d’autres embranchements ensuite », explique Patrice Dallaire, superviseur ambulancier.

« L’homme a subi des brûlures au deuxième degré au niveau du thorax, de l’avant-bras et un peu du visage. Il a été transporté au centre hospitalier de Chicoutimi. Il se porte tout de même bien. »

Ça va bien pour Nez rouge

(Anne-Marie Gravel) – Les activités d’Opération Nez rouge vont bon train dans la région comme ailleurs au Québec. Jusqu’à maintenant, le nombre de bénévoles ainsi que la quantité de raccompagnements effectués surpassent les chiffres de l’an dernier. Après deux fins de semaine d’activité, 1811 raccompagnements ont été effectués par les 1023 bénévoles de la région. En 2016, les 902 bénévoles en avaient fait 1560 à la même période. À travers le Québec, quelque 8036 bénévoles étaient au rendez-vous pour la deuxième fin de semaine de campagne de l’organisme à but non lucratif. Ils ont effectué 11 217 raccompagnements. Depuis le début de la campagne 2017, 18 018 raccompagnements ont été comptabilisés grâce à l’implication de 13 275 porteurs du dossard rouge. «Les deux prochaines fins de semaine s’annoncent aussi chargées. Nous recrutons donc toujours et accueillons les bénévoles à bras ouverts», souligne Véronique Lalande, porte-parole d’Opération Nez rouge. Dans la région, Opération Nez rouge dessert les secteurs de Chibougamau, Normandin, Roberval, Saguenay, Saint-Félicien, Alma et Dolbeau. Des raccompagnements seront offerts jusqu’au 31 décembre.

Des cris au Cégep de Jonquière

(Pascal Girard) – Vingt élèves de la communauté crie sont présentement en formation au Centre linguistique jusqu’au 15 décembre. Les élèves auront 50 heures de cours de français et de nombreuses activités, incluant des ateliers de jonglerie, d’art et de sculpture, des soirées de jeux de société ainsi qu’une activité de glissade. Un autre groupe d’élèves de la communauté crie est attendu au Centre linguistique en février 2018.