L'actualité régionale express

Tour cellulaire à Petit-Saguenay: «Une bonne nouvelle»
(Denis Villeneuve) - Le comité du Réseau cellulaire partout pour tous est ravi de voir les investissements consentis pour l'aménagement d'une nouvelle tour de téléphonie cellulaire à Petit-Saguenay.
Réagissant à l'annonce faite par Bell Mobilité, lundi, d'ériger une tour de télécommunication de 91 mètres tout près de la Scierie de Petit-Saguenay, le comité rappelle que cette installation fait partie des quatorze tours revendiquées sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean. De plus, le choix du fournisseur est grandement apprécié, car Bell est un grand joueur dans le monde de la téléphonie cellulaire et détenteur de multiples tours qui donneront la possibilité d'héberger et de desservir plusieurs autres fournisseurs dans le domaine.
Le comité, présidé par Dany Morin, est conscient que la visite de certains politiciens au cours de la dernière semaine a été bénéfique.
Nouveau mandat à l'UQAC
(Denis Villeneuve) - Au cours des derniers jours, le gouvernement du Québec a procédé au renouvellement du mandat de Micheline Riverin au poste de membre du conseil d'administration de l'UQAC à titre de diplômée de cette université pour un mandat de trois ans. Mme Riverin siège au sein de la direction de l'institution universitaire depuis novembre 2013. Ce second mandat a été accordé à la suite d'une consultation menée auprès de l'Association des diplômés de l'UQAC.
Lors du passage du Quotidien, vers 22 h 30, le feu était presque complètement éteint.
Un feu à la caserne
(Laure Gagnon-Tremblay) - Le service de Sécurité incendie de Saguenay a dû répondre à un appel un peu cocasse, mardi soir. Les pompiers sont en effet intervenus pour un feu dans la bâtisse qui sera la future caserne de pompiers de Chicoutimi-Nord, sur le boulevard Sainte-Geneviève.
D'après le chef aux opérations de la Sécurité incendie, Pierre Chouinard, les pompiers ont reçu l'appel vers 21 h 45. Lorsqu'ils sont arrivés, des flammes étaient visibles à l'arrière du bâtiment. Lors du passage du Quotidien, vers 22 h 30, le feu était presque complètement éteint.
« Tout s'est très bien passé. Ce n'était pas majeur. En fait, il n'y a presque aucun dommage à l'intérieur, c'est surtout concentré dans le bois en arrière », mentionne M. Chouinard. Pour le moment, il est trop tôt pour connaître la cause de l'incendie. Un enquêteur s'est d'ailleurs rendu sur les lieux pour déterminer ce qui a provoqué le début des flammes.
« C'est assez cocasse comme situation ! Quand on a reçu l'appel, on a été un peu surpris. Ç'a dû arriver à d'autres endroits, dans d'autres villes, mais c'est comique », conclut M. Chouinard.
Les travaux pour la construction de la nouvelle caserne de pompiers ont débuté au printemps dernier. Ils devraient se terminer à l'hiver.