L'actualité régionale express

TRANSPORT SCOLAIRE

(Denis Villeneuve) – Les négociations se poursuivent entre les chauffeurs d’autobus scolaires et la partie patronale Intercar en vue d’en arriver à un règlement sur le renouvellement de leur convention collective. Selon Michel Gauthier, président du Syndicat national du transport écolier du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CSN), les parties ont discuté toute la journée mercredi jusqu’en soirée sans en venir à une entente de principe. « Ça avance à certains moments et à d’autres on recule, mais la grève prévue pour le 5 juin prochain est toujours au calendrier », a expliqué M. Gauthier. Du côté du syndicat représentant les chauffeurs du secteur Jonquière, il n’a pas été possible de parler au président Rémi Fortin pour connaître l’état de la négociation.

+

40 000$ POUR LES RYTHMES DU MONDE

Le promoteur Robert Hakim a amassé 40 000 $ pour le Festival international des Rythmes du monde, mercredi soir, à l’Inter de Chicoutimi, lors de son encan d’objets de collection. Parmi les produits offerts se trouvaient notamment des objets ayant appartenu à Sean Paul et Billy Talent, des vinyles, des guitares, etc. Près de 10 000 $ de plus que l’an dernier ont été recueillis. C’est en partie grâce à la vente d’un chandail autographié d’Alex Ovechkin au coût de 5000 $.

Le promoteur Robert Hakin est ici accompagné de l’animateur Mark Dickey, à gauche.

+

5000 HEURES DE RÉPIT

(Dominique Gobeil) – L’Association Renaissance des personnes traumatisées crâniennes a franchi, dans les dernières semaines, le cap des 5000 heures de répit. Ce service, financé par la Fondation Martin-Matte, permet d’offrir du répit sous forme de dépannage, de groupe thématique ou de camps de fin de semaine aux proches de personnes ayant subi un traumatisme craniocérébral. En guise de reconnaissance, les camps mobiles qui se déplacent partout au Saguenay-Lac-Saint-Jean le temps d’une journée seront nommés les « Camps mobiles Fondation Martin-Matte ». Depuis deux ans, 6421 heures de répit ont été accordées grâce également au soutien de la Fondation de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, le CIUSSS et le Fonds d’aide des membres de l’association.

+

POUR UN PROGRAMME ATM EXCLUSIF

(Dominique Gobeil) – Le Cégep de Jonquière cherche l’appui des professionnels de l’industrie et de ses diplômés d’Art et technologie des médias pour que le programme puisse obtenir une garantie formelle de son exclusivité nationale. Une pétition est en ligne au http ://ecoledescommunications.com/signature/ et pourra appuyer les démarches auprès du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Selon le cégep, l’action est nécessaire pour « poursuivre sa mission première qui est la formation d’une main-d’œuvre qualifiée, rigoureuse et dotée d’une expertise spécialisée et polyvalente à la fois ».

+

PREMIÈRE ACTIVITÉ POUR COLAB

(Annie-Claude Brisson) – C’est devant une salle presque comble que l’expert en télécommunications Pierre Giorgini a été accueilli à la salle La Tourelle du Collège d’Alma. La conférence, livrée mercredi matin, est le premier événement officiel depuis l’annonce de la création du COlab, le 9 mai dernier. L’activité offerte gratuitement au public était grandement attendue. « C’est exceptionnel. Nous avons la chance de recevoir un homme de la trempe et de l’expertise de Pierre Giorgini. De plus, c’est lui qui nous a approchés afin de venir rencontrer le milieu almatois », raconte Josée Ouellet, directrice générale du Collège d’Alma. La crédibilité et la compréhension d’un tel projet novateur sont encore à définir. « C’est la première conférence. Il s’agit de notre assise. On part du savoir, de la science et de l’humain », ajoute-t-elle. Le COlab, qui est une composante du Hub Saguenay-Lac-Saint-Jean, compte offrir quatre conférences par année. Pour la directrice générale du Collège d’Alma, il s’agit d’occasions de réfléchir, d’aider le milieu à entamer le virage numérique qui doit être fait grâce aux réflexions et non par automatisme.