L'actualité régionale express

DEUX ALMATOIS ARRÊTÉS À OPITCIWAN POUR TRAFIC DE DROGUE

(Pascal Girard) – Deux Almatois de 26 ans et 61 ans ont été arrêtés dans la nuit de lundi à mardi, à Opitciwan, en lien avec le commerce de drogues. Ils seront accusés de possession et trafic de stupéfiants et de bris de conditions.

Les deux individus sont bien connus des services de police. L’arrestation a été le fruit d’une enquête de plusieurs mois réalisée par la Sécurité publique d’Opitciwan, qui a transmis le communiqué.

La perquisition a été effectuée avec mandat dans un véhicule de marque Dodge Grand Caravan 2007 circulant sur le territoire de la communauté. L’opération policière a permis la saisie d’un total de sept comprimés de méthamphétamine, 119 grammes de cannabis, 46,4 grammes de haschisch, 302,9 grammes d’une poudre blanche pouvant être de la cocaïne ainsi qu’un montant en argent liquide de 18 604,15$ provenant du trafic de stupéfiants.

Les deux individus appréhendés ont été remis en liberté avec promesse de comparaître au Palais de justice de Roberval, le 14 décembre. Les individus se voient également retirer le droit d’accès au territoire d’Opitciwan.

+

UN NOMBRE RECORD DE FEMMES SAUF ICI 

(Annie-Claude Brisson) – Le Saguenay-Lac-Saint-Jean échappe à la tendance nationale alors qu’un nombre record de femmes a été élu à l’Assemblée nationale, lundi soir. La Table de concertation régionale Récif 02 se réjouit du changement à l’échelle provinciale, même si une seule femme a été élue sur cinq députés dans la région. 

L’Assemblée nationale sera composée à 41% de femmes députées. Selon Récif 02, il n’y a jamais eu plus d’une femme élue dans la région, ce qui représente 20% des élus. Selon les statistiques fournies par la Table de concertation des groupes de femmes, lors de la dernière élection, 35% des candidatures de la région étaient des femmes, une hausse de 15% comparativement à 2014. La présence féminine dans les quatre principaux partis politiques est évaluée, au plan national, à 47%. « La place des femmes dans les lieux décisionnels et consultatifs est un enjeu sur lequel travaille Récif 02 depuis plusieurs années », peut-on lire dans un communiqué publié mardi.

+

LOGE M'ENTRAIDE ET SONIA CÔTÉ TALONNERONT LA CAQ 

(Pascal Girard) – Sans surprise, la coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, se dit déçue par l’élection d’un gouvernement caquiste. Elle craint pour le logement social, et plus particulièrement pour le projet de Coopérative d’habitation La Solidarité, étant donné l’absence d’engagements de la part de François Legault durant la campagne.

« Je suis si triste pour les locataires appauvris de Saguenay qui voient un autre obstacle, et non le moindre, venir s’ajouter à leur projet de Coopérative d’habitation La Solidarité . Comme si ce n’était pas assez de se battre depuis 2015 avec Saguenay, il faudra maintenant se battre avec le nouveau gouvernement pour obtenir de nouvelles subventions en matière de logements sociaux », a-t-elle déclaré par voie de communiqué mardi.

Sonia Côté avait interpellé de vive voix le chef François Legault, mardi dernier lors de son passage à Saint-Ambroise. « Vous pouvez être certains que le nouveau premier ministre du Québec va entendre parler de Loge m’entraide dès les premiers mois de son mandat ! Jamais on n’acceptera que le projet de Coopérative d’habitation La Solidarité meure dans l’oeuf après trois ans de combat acharné. On va tout faire pour le convaincre d’accorder de nouvelles subventions en vue du budget provincial de 2019 afin de sauver non seulement notre projet, mais aussi bien d’autres au Québec en cours de préparation », a-t-elle enchaîné.

+

GLISSE EN VILLE NE REVIENDRA PAS

(Mélyssa Gagnon) – Après une pause en 2018, l’événement Glisse en ville (Slide The City) ne reviendra pas à Saguenay en 2019.

L’activité de glissade d’eau en plein coeur du centre-ville de Chicoutimi a eu lieu en 2015, 2016 et 2017 et était pilotée par l’Association des centres-villes de Chicoutimi. Au départ, l’événement était vu d’un bon oeil par le regroupement de commerçants, qui croyait que la présence de la glissade géante sur la rue Racine générerait un achalandage important. Les résultats n’ont toutefois pas été au rendez-vous.

La dernière édition, l’an dernier, a subi les soubresauts d’une météo capricieuse et la participation populaire n’a pas été à la hauteur des attentes. L’Association des centres-villes supportait financièrement Glisse en ville. Son président, Bruno Gauthier, explique que le regroupement a perdu beaucoup d’argent dans l’aventure.

«En trois ans, on a mis à peu près 85 000$ là-dedans. On supportait toutes les pertes. On a mis 35 000$ la première année, 28 000$ la deuxième et 24 000$ la troisième. Il n’y avait plus de financement de la Ville et on a arrêté. C’est pour ça qu’il n’y en a pas eu cette année. Comme président, la décision n’a pas été difficile à prendre. Ce n’est pas notre travail de prendre des risques financiers», a-t-il expliqué.

Tout indique que le phénomène Slide The City, émanant des États-Unis, a fait son temps puisque l’activité n’a pas été tenue dans des villes du Québec en 2018.

+

VÉRO À CHICOUTIMI

(Pascal Girard) – L’animatrice Véronique Cloutier était de passage à Saguenay, mardi. Elle a pris la barre de son émission Véronique et les Fantastiques à Rouge FM en direct de l’OTL Gouverneur sur le boulevard Talbot, à Chicoutimi. Pour l’occasion, elle était accompagnée de Guylaine Guay, de Phil Roy et de Sébastien Dubé. Véronique Cloutier a également rencontré les étudiants d’Art et technologie des médias, au Cégep de Jonquière. Dans une vidéo diffusée sur Facebook, elle a révélé que lorsqu’un jeune lui demande où commencer pour travailler dans les médias, elle lui répond de s’inscrire en ATM, à Jonquière, avec sa formation reconnue.