L'actualité régionale express

La CAQ cherche des candidats

Ancien candidat indépendant dans Dubuc et membre de la Coalition avenir Québec (CAQ) depuis 2012, le Baieriverain Pascal Tremblay voudrait se présenter aux prochaines élections provinciales sous la bannière du parti. La formation politique cherche un candidat depuis quelques mois déjà et procède par nomination, au lieu d’une investiture comme dans d’autres partis. «Je suis dans le processus depuis ce printemps. J’ai à coeur les priorités de la CAQ comme la famille, l’éducation et l’entrepreneuriat», indique le travailleur autonome en entrevue téléphonique. L’ancien conseiller municipal de Saguenay François Tremblay songe aussi à faire campagne avec le parti dans Dubuc. 

Bazar de Noël

La popularité des marchés de Noël ne se dément pas. Les évènements se multiplient et il y a souvent foule, comme au Grand Bazar de Noël du Saguenay qui se déroulait dimanche à l’hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi. Une soixantaine d’exposants offraient des vêtements, des oeuvres d’art, des produits du terroir, des créations artisanales et des accessoires. Des organismes profitaient de l’occasion pour se faire connaître et amasser des dons. Des troupes de danse de la région ont présenté des chorégraphies. Une maquilleuse, le père Noël et des jeux gonflables étaient sur place.

Un cadeau pour Charles Girard

Après quatre ans d’attente, le Saguenéen de 25 ans Charles Girard a pu recevoir la semaine dernière un bras robotisé d’assistance, qui lui a été remis par le président de la fondation Le Pont vers l’autonomie, Samuel Fleurent Beauchemin. L’équipement technologique devrait apporter une grande aide à celui qui vit avec la paralysie cérébrale depuis sa naissance. Des spasmes aux quatre membres nuisent à son autonomie. Manger ou se brosser les dents, par exemple, sera plus facile. « C’est la plus belle journée de ma vie. Je dois remercier la fondation et ses donateurs pour leur aide, mais surtout mon cousin Félix-Olivier et sa conjointe Audrey. Ils ont littéralement parcouru le Québec pour que j’obtienne mon bras», confie Charles Girard dans un communiqué transmis par la fondation. Pour amasser les 50 000$ nécessaires, Félix-Olivier Girard Brisson et Audrey Martel (à droite sur la photo) ont notamment marché 1650 km et fait le tour du lac Saint-Jean à la rame. Charles est aussi entouré de ses parents et du président de la fondation.