L'actualité régionale express

Paradis pense à la santé des hommes
(Dominique Gobeil) - Le préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, André Paradis, se réjouit de l'annonce du gouvernement québécois d'injecter 31 millions $ dans les cinq prochaines années pour aider le réseau de la santé et les organismes communautaires à dépister des situations problématiques touchant les hommes. Le maire de Saint-Henri-de-Taillon rappelle qu'avant son abolition, la Conférence régionale des élus avait mis en place une entente spécifique entre les organismes qui ont pour mission la santé des hommes. Environ 50 000 $ avaient été investis. M. Paradis espère que le Saguenay-Lac-Saint-Jean pourra aller chercher une somme encore plus grande avec la nouvelle enveloppe. « Tout d'abord, il faut rassembler les organismes pour voir quels sont les besoins. On pourrait même s'associer avec le CIUSSS cette fois-ci », croit le préfet.
Je m'en Racine et je me cultive
(Katerine Belley-Murray) - De nombreuses activités sont prévues le 27 août dans le cadre de la troisième édition de Je m'en Racine et je me cultive. « On veut habituer les gens à enraciner leurs habitudes d'achat dans le bas de la Racine. Notre secteur a été éprouvé et la clientèle a diminué, mais on souhaite maintenant que les gens nous redécouvrent », explique l'instigatrice de l'événement, Karine Potvin.
Je m'en racine et je me cultive est organisé par l'Association des centres-villes de Chicoutimi, en collaboration avec Promotion Saguenay et la Ville. De midi à 16 h, dimanche, une trentaine de commerçants présenteront leurs produits. Jeux, bricolage, dégustations, prestations théâtrales et artistiques sont aussi au menu, le tout gratuitement. 
Des sacs de tissu seront remis aux 1500 premières personnes qui se présenteront sur place. 
« C'est facile de faire l'ensemble de ses emplettes dans le bas de la Racine. On a de tout ! On veut que les gens le constatent », explique Mme Potvin. 
En fin de journée, plusieurs véhicules anciens et modifiés paraderont sur la Racine.
Congrès annuel
(Katerine Belley-Murray) - L'AFÉAS (Association féminine d'éducation et d'action sociale) tiendra son congrès provincial annuel à Jonquière, du 25 au 27 août. La conseillère municipale Julie Dufour et la directrice générale des Caisses Desjardins d'Arvida-Kénogami, Jacynthe Dufour, assureront la présidence d'honneur de l'événement qui se déroulera au Delta. Le thème du congrès est Ensemble, vers de nouveaux horizons. Environ 300 personnes sont attendues. Un salon des artisans se déroulera également en marge du congrès.
Pannes de courant
(Katerine Belley-Murray) - Le vent a privé plusieurs foyers d'électricité, mercredi au Saguenay-Lac-Saint-Jean. À Jonquière, quelque 1500 maisons ont été privées d'électricité pendant plusieurs heures, à partir de 16h. «La même ligne a subi des dommages causés par le vent à trois endroits différents. Des fils ont été arrachés et sont tombés par terre. Le vent complique le travail de nos équipes», souligne la porte-parole d'Hydro-Québec, Alexandra Fortin. À Lac-Bouchette, 80 clients ont vécu une panne, là aussi parce que de la végétation est tombée sur les lignes, sous la force du vent. Le tout a été rétabli avant 22h.
Centre commercial évacué
(Katerine Belley-Murray) - Le Faubourg Sagamie a été évacué mercredi après-midi en raison d'une fuite de monoxyde de carbone. C'est à la succursale de la SAQ d'Arvida, située tout près, que le trouble a débuté. Une baisse de courant aurait fait surchauffer des ballasts et créé une panne d'électricité. La génératrice du Faubourg Sagamie a commencé à fonctionner, mais son système d'échappement était défectueux et il y a eu une émanation de monoxyde de carbone, explique le chef aux opérations du Service incendie de Saguenay, Yannick Bouchard. Les pompiers ont donc fait évacuer les lieux et ont ventilé le Faubourg. Personne n'a été incommodé par l'émanation.
Circulation ralentie
(Katerine Belley-Murray) - La circulation sur le chemin Saint-Paul, secteur Laterrière, se fera en alternance entre 8h30 et 18h aujourd'hui sur une distance d'un kilomètre à partir de l'intersection du boulevard Talbot. Dans un «Info-travaux», la Ville recommande aux usagers de la route de prévoir un ralentissement de la circulation.
Mort d'un cycliste: l'enquête se poursuit
(Louis Potvin) - Un agent reconstitutionniste en collision s'est rendu sur les lieux de l'accident qui a coûté la vie au cycliste Serge-Philippe Tremblay, jeudi dernier à Saint-Prime. « Les enquêteurs ont tenté de reconstituer la scène afin de déterminer si le conducteur aurait coupé sa trajectoire pour tourner sur la route. Ils ont réalisé différentes expertises à partir des informations que nous avons reçues. Et nous allons rencontrer d'autres témoins », a informé le porte-parole de la Sûreté du Québec Jean Tremblay. Les enquêteurs ont passé une partie de l'après-midi sur les lieux. Lorsque l'enquête sera complétée, le rapport sera envoyé à la Direction des poursuites criminelles et pénales pour évaluer si des accusations de conduites dangereuses ayant causé la mort pourraient être portées contre le chauffeur de 77 ans de la camionnette.
Signal de détresse sur la Mistassibi
(Katerine Belley-Murray) - Un groupe de sept personnes naviguant sur la rivière Mistassibi a émis un signal de détresse mercredi après-midi. Le signal a été capté par la Gendarmerie royale du Canada et envoyé à la Sûreté du Québec, qui ne savait toujours pas si l'appel était fondé, tard en soirée mercredi. Un hélicoptère s'est rendu sur place et survole les lieux, mais les recherches n'avaient pas encore donné de résultats à 22h. Le groupe serait parti avec un guide et plusieurs canots. Sur le site de Québec raft, qui propose des expéditions en rivières, on décrit la Mistassibi comme une rivière ayant des «vagues et rouleaux légendaires, tels qu'Hawaii 5.0».