L'actualité régionale express

Meurtre à Sainte-Hedwidge: aucun suspect arrêté

(Laura Lévesque) – Le ou les meurtriers de l’ex-policier Norbert Fortin courent toujours. La Sûreté du Québec (SQ) n’a pas encore arrêté l’auteur de ce crime survenu l’automne dernier à Sainte-Hedwidge. 

Sept mois après les événements, aucun développement majeur n’a permis aux enquêteurs d’appréhender un suspect.

La victime, un ex-policier de 64 ans, vivait dans la petite localité de Sainte-Hedwige, une communauté jeannoise de moins de 800 habitants.

Le corps du policier à la retraite a été retrouvé dans sa résidence. Dès la découverte, la SQ a admis que tout portait à croire qu’il s’agissait d’un meurtre.

« Le dossier est entre les mains du Service des enquêtes sur les crimes contre la personne. Et l’enquête est toujours en cours », a répondu le porte-parole de la SQ, Hugues Beaulieu, ne pouvant donner plus de détails sur l’enquête et la cause exacte du décès.

Autre chance pour un trafiquant 

(Laura Lévesque) – Un jeune trafiquant de cannabis a reçu une seconde chance, mardi, au Palais de justice de Chicoutimi. L’homme âgé de 20 ans a reçu une absolution pour des accusations de possession et trafic de marijuana. Représenté par Me Julien Boulianne, l’accusé a reconnu avoir fait le trafic pendant près de six mois en 2016, sur le territoire de Saguenay, mais depuis son arrestation, le jeune homme a complètement changé sa vie. En plus d’avoir arrêté de consommer, il a ouvert sa propre entreprise. 

Une réhabilitation exemplaire, selon le juge Richard P. Daoust, qui a accordé une absolution et donné des travaux communautaires. 

« C’est encourageant de voir un jeune s’en sortir. Il est un bon exemple de réhabilitation. Il payera son dû en faisant les travaux communautaires. Mais une absolution, c’est toute la société qui en sort gagnante, car il est un actif pour la société », a exprimé son avocat, Me Julien Boulianne. 

Le juge a en effet considéré que la société serait perdante avec une peine plus sévère. 

Un présumé voleur reste détenu

(Meghann Dionne) – Le présumé voleur à l’arme blanche, Sébastien Martel, de Normandin, a subi son enquête caution le 3 mai au Palais de justice de Roberval et sera de retour en cour le 17 mai. L’homme de 37 ans a été arrêté en lien avec un vol qualifié survenu en soirée, le 30 avril, à Normandin. Il se serait présenté masqué dans un dépanneur de la rue Saint-Cyrille et aurait exigé qu’on lui remette le contenu du tiroir-caisse. Il aurait ensuite pris la fuite avant que les policiers lui mettent la main au collet peu de temps après. Sébastien Martel demeurera derrière les barreaux jusqu’à la fin des procédures judiciaires.

Plus de 500 000$ en excédent à la  MRC de Lac-Saint-Jean-Est

(Annie-Claude Brisson) – La MRC de Lac-Saint-Jean-Est termine l’année 2017 avec un excédent de 539 541,48 $. Le surplus accumulé non affecté, en date du 31 décembre, était de 2 195 426,64 $. 

Des revenus totaux de 13 038 527,19 $ et des dépenses de 12 498 985,71 $ ont été enregistrés pour la dernière année financière. 

Le surplus d’un peu plus d’un demi-million de dollars s’explique, en grandes parties, par quatre éléments majeurs. D’abord, une somme de 150 000 $ qui n’était pas prévue au budget s’est retrouvée dans les coffres de la MRC. Ce montant découle des redevances de l’exploitation des biogaz dans l’ancien site d’enfouissement des déchets de L’Ascensions-de-Notre-Seigneur. Les changements effectués au niveau de la masse salariale représentent des économies d’environ 100 000 $, dont près de la moitié provient du service de l’évaluation. Le carnet de commandes moins important que prévu des municipalités membres du service de génie civil réduit également les frais. 

Près de 70 000 $ se sont ajoutés à l’excédent de 2017. Il s’agit de la rémunération de la MRC qui a été nommée comme MRC mandataire, pendant plusieurs années, dans le dossier de la Véloroute des Bleuets. Enfin, le suivi des opérations de l’ancien site d’enfouissement sanitaire a permis de générer des économies de l’ordre de 68 000 $ par rapport aux prévisions budgétaires. Ces quatre éléments représentent 386 000 $ de revenus imprévus pour l’année 2017. 

Le plus grand excédent de 448 259,35 $ se retrouve dans le plus grand département, soit celui de l’Administration de l’aménagement. Quelques déficits prennent place dans le résumé des résultats 2017. Une perte d’environ 1135 $ est notée dans le programme aménagement durable et forestier (PADF). Le déficit attendu s’explique par le fait que la MRC n’est plus en mesure de tirer des revenus de gestion. Le budget de Vente pour taxes se retrouve, de son côté, avec une minime perte de 570 $. Année après année, le résultat se situe toujours près de l’équilibre.

L’endettement total net à long terme est de 13 085 751 $, ce qui représente une hausse de près de 220 000 $ comparativement à l’année 2016. Ainsi, l’endettement total net à long terme par habitant est de 246 $, soit 5 $ de plus que l’an passé. L’augmentation est de 2,2 % pour les 53 164 habitants de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est.

Camion en feu 

(Anne-Marie Gravel) – Un camion a été complètement détruit par le feu, mardi matin, dans le stationnement de l’entreprise Claveau et fils située au 3461 boulevard du Saguenay, à Jonquière. Une dizaine de pompiers ont été appelés sur les lieux. Le feu a pu être maîtrisé rapidement. « La cause est encore inconnue. Une enquête sera ouverte, mais ça ne semble pas être l’oeuvre d’une main criminelle », affirme Miguel Gagnon, chef aux opérations du Service de sécurité incendie de Saguenay.

Début des travaux au carrefour giratoire

(Pascal Girard) – Les travaux menant à l’installation de l’œuvre de l’artiste almatois Étienne Boulanger commenceront mercredi matin au carrefour giratoire du boulevard Talbot à Chicoutimi. « Elle ne sera pas installée, c’est le début du travail pour la base en béton pour éventuellement y mettre l’œuvre. Cette dernière sera dévoilée fin juin ou début juillet », a confirmé via texto Marie-Hélène Lafrance, du service des communications de Saguenay. Pour pouvoir travailler en toute quiétude, « il y aura fermeture à la circulation du carrefour giratoire du boulevard Talbot dans l’arrondissement de Chicoutimi, le mercredi 9 mai de 7 h à 14 h ». La circulation sera ainsi détournée par le chemin Sydenham et par la rue des Franciscaines. La réalisation de l’œuvre a été rendue possible grâce à une subvention de 250 000 $ du ministère du Patrimoine canadien, obtenue dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération du Canada et du programme Fonds Canada 150.

Le policier Claude Cinq-Mars destitué

(Pascal Girard) – Selon TVA, le policier de Roberval, Claude Cinq-Mars, a été démis de ses fonctions. TVA Nouvelles a appris que le ministère de la Sécurité publique a confirmé sa destitution, le 3 mai dernier, et ce, malgré le fait qu’il ait été acquitté des accusations qui pesaient contre lui. Le patrouilleur de la Sûreté du Québec (SQ) était soupçonné d’avoir donné des informations confidentielles à des individus criminalisés, alors qu’il avait réalisé des transactions avec ces derniers pour notamment du bois de chauffage. Il avait été acquitté de ces accusations. Il avait par la suite déposé une poursuite de 1,45 M $ contre des procureurs de la Couronne et des enquêteurs de la SQ pour les répercussions qu’a engendrées le procès qu’il a subi.