L'actualité régionale en bref

Voici quelques nouvelles qui ont retenu notre attention mardi.
Un homme égaré sur les monts Valin
DERNIÈRE HEURE / Les policiers de la Sûreté du Québec recherchaient un individu égaré sur les monts Valin, mardi soir
Au moment de mettre sous presse, les recherches se poursuivaient, mais les agents avaient bon espoir de retrouver l'homme sain et sauf, puisqu'ils avaient localisé sa position.
Il avait alerté les secours à l'aide de son cellulaire.
La sergente de la SQ, Audrey-Anne Bilodeau, ne pouvait dire précisément où avaient lieu les recherches, mais les agents avaient été dépêchés dans le secteur de Saint-David-de-Falardeau. «Les communications sont très difficiles dans le secteur, alors je ne peux dire exactement où se trouvent les policiers, mais ils venaient de localiser la position de l'homme grâce à son cellulaire. Des équipes étaient sur le terrain en motoneige et à pied, et un hélicoptère survolait également le secteur», a expliqué la sergente Bilodeau, en fin de soirée.
L'homme se promenait possiblement en raquettes lorsqu'il s'est égaré. Selon la SQ, il était seul.
Au moment d'écrire ces lignes, on ignorait si il était blessé.
Patricia Rainville
Le pied coincé dans la bouche d'égout
Une jeune fille de 11 ans s'est retrouvée dans une fâcheuse position, mardi, à l'école Bois-Joli de Shipshaw. Son pied est resté coincé dans une bouche d'égout durant de longues minutes, poussant les ambulanciers et les pompiers à intervenir. Heureusement, la jeune fille n'a pas été blessée.
L'incident s'est produit en après-midi, à l'école primaire. L'enfant a glissé dans le trou, à la suite du déplacement de la grille de protection.
Son pied est resté coincé et la jeune fille n'a pas pu retourner à l'intérieur de l'école. Heureusement, les secours sont arrivés après une quinzaine de minutes et la jeune fille a été libérée. Elle a souffert du froid, mais n'a pas été blessée. Elle a tout de même été prise en charge par les ambulanciers.
Patricia Rainville
<p>Line Gagnon.</p>
Le nouveau cabinet reformé
Le nouveau cabinet du maire de Saguenay, Jean Tremblay, est officiellement reformé. Jean Tremblay s'est entouré de Line Gagnon, Gilbert Fortier et Carl Gagnon, qui agiront respectivement à titre de chef de cabinet, responsable des communications et responsable des médias sociaux.
Le maire Tremblay avait ressuscité son cabinet l'automne dernier. Il avait eu un cabinet pendant 10 ans avant de l'abolir, en 2014.
Cette décision justifiait, selon lui, le retrait du financement accordé à l'Équipe du renouveau démocratique (ERD). Un juge de la Cour d'appel du Québec a toutefois tranché en faveur de l'opposition et obligé la Ville à octroyer les fonds nécessaires à la restitution du cabinet de l'opposition. Le maire de Saguenay avait donc décidé, à la suite de ce jugement, de reformer son propre cabinet.
Promotion Saguenay
Par ailleurs, Priscilla Nemey assumera les fonctions de présidente-directrice générale par intérim de Promotion Saguenay, en remplacement de Ghislain Harvey. Ce dernier doit subir une intervention chirurgicale et sera absent pour une période indéterminée.
Priscilla Nemey assumait déjà les fonctions de directrice du développement touristique et des communications de Promotion Saguenay. Elle possède un baccalauréat en mathématiques actuarielles et un MBA.
Patricia Rainville
Au moins douze mois pour trafic
André Raphaël-Gagnon devrait purger une peine minimale de 12 mois pour avoir fait le trafic de stupéfiants.
L'homme de 34 ans, originaire de Mashteuiatsh, mais vivant à Alma, a été arrêté en décembre avec, en sa possession 900 comprimés de métamphétamine. Il est incarcéré depuis ce temps.
Son avocate Jessica Tremblay a indiqué que son client faisait face à une peine de prison d'un an parce qu'il avait été reconnu coupable pour des infractions de même nature, il y a quelques mois.
«C'est la Couronne qui a déposé cette intention de peine minimale lors de la comparution du 21 décembre», a-t-elle indiqué.
Coaccusée en liberté
L'homme reviendra devant les tribunaux pour prise de position au cours des prochaines semaines. Coaccusée lors de cette arrestation, Lucie Raphaël, 26 ans, demeure en liberté le temps des procédures.
André Raphaël-Gagnon fournissait des revendeurs de Mashteuiatsh qui écoulent la drogue dans la rue.
Louis Potvin