La rivière Ouiatchouan fait des siennes à Saint-François-de-Sales.

«Lâchez pas, on est avec vous autres»

À Saint-François-de-Sales, la rivière Ouiatchouan fait des siennes. Chez les citoyens, l'inquiétude est palpable. De sept à huit résidences principales et entre 10 à 15 chalets sont touchés par les inondations.
Le député de Roberval et premier ministre du Québec, Philippe Couillard s'est rendu sur place pour rencontrer les sinistrés. Il était accompagné du député de Dubuc, Serge Simard. Depuis quelques jours, un poste de commandement de la Sûreté du Québec a été érigé dans la petite localité. Et cette présence policière réconforte la population. Les autorités suivent de près la situation.
« Ne lâchez pas, on est avec vous autres », a déclaré M. Couillard. « Ces jours-ci, la priorité, c'est la sécurité du monde. Et c'est pour ça qu'on fait le tour. On veut s'assurer que les gens soient en sécurité avant tout. Je comprends parfaitement l'inquiétude et l'impatience de la population. Si c'était ma maison, je prendrais ça de la même façon. »
Pour Véronique Tremblay, propriétaire de l'Auberge du toit vert, c'est la désolation. Elle craint pour l'avenir de son commerce. De plus, sa demeure principale est affectée.
Plus de détails demain dans Le Quotidien.