Lac Pouce: des camps de jour, mais une situation financière difficile cet été

Il y aura des camps de jour au Lac Pouce cet été. L’annonce d’aide financière du gouvernement Legault a incité l’organisation à choisir d’offrir des services, mais la capacité d’accueil du site revue à la baisse et la nécessité de doubler le personnel risquent tout de même de plonger l’organisation dans une situation financière difficile.

Le Lac Pouce pourra accueillir entre 150 et 200 jeunes cet été. Les coûts ne seront pas revus à la hausse pour les parents, mais certaines conditions seront différentes. Le service de repas en formule « take-out » sera obligatoire et les inscriptions pour plusieurs semaines seront traitées en priorité. Une formule d’accompagnement particulier pour les jeunes autistes sera également proposée. 

Les membres du CA de l’organisation ont décidé de tenir des camps de jour au cours d’une réunion, mardi. Depuis quelques semaines déjà, le directeur général et son équipe travaillaient activement à modifier les activités, la programmation et les diverses procédures afin de répondre aux exigences de la Santé publique.

« Nous avons un site extraordinaire, en pleine nature, avec de nombreuses infrastructures extérieures, ce qui en fait un lieu idéal pour tenir des camps en temps de COVID. On est un camp certifié par l’ACQ et on avait déjà des normes sévères de certification à respecter. Avec la COVID et les exigences de la Santé publique, on a usé de notre imagination pour réinventer le camp », affirme le directeur général Laval Dionne dans un communiqué. 

Le nombre de jeunes admis sur le site sera grandement amputé et la direction estime avoir besoin du double de personnel d’animation en plus d’embaucher des ressources supplémentaires pour l’entretien et la désinfection. 

Le Lac Pouce compte sur sa part de l’aide de 11 M$ annoncée par la ministre Isabelle Charest mardi pour les camps de jour certifiés. 

« Bien que nous ne connaissons pas encore les critères de répartition de l’aide parmi les camps membres, cette annonce d’aide financière nous permettra d’offrir des services de camps de jour sécuritaires et de réduire les pertes et déficits estimés pour 2020. »

Depuis la mi-mars, toutes les activités du Lac Pouce ont été mises sur pause. « Les camps de vacances avec coucher ont été reportés à 2021 par le gouvernement et les activités de groupe, camps familiaux, classes nature, camps de week-end, séjours pour personnes handicapées, etc. sont annulés et la date de reprise de ce type d’activité n’est pas encore connue. »

De la mi-mars à la fin du mois de juin, le directeur général du Lac Pouce affirme qu’il aura enregistré des pertes financières de près de 170 000 $. 

Des démarches se poursuivent auprès des gouvernements provincial, fédéral et municipal pour des programmes ou une aide ponctuelle.

Quant aux détails entourant les inscriptions, ils seront disponibles via la page Web de l’organisation d’ici la fin de la semaine.