Lac Otis: la présence d’éperlans morts inquiète

La découverte de plusieurs dizaines d’éperlans morts aux abords du lac Otis soulève plusieurs questions. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs s’est rendu à Saint-Félix-d’Otis, mardi, afin d’effectuer des prélèvements qui permettront d’obtenir des réponses.

Des résidants du secteur ont alerté les autorités municipales vendredi dernier. Plusieurs dizaines, voire des centaines d’éperlans morts flottaient sur le lac Otis. « C’est la première fois que des citoyens nous interpellent pour ce genre de situation. Est-ce que ça existait avant ? On ne le sait pas. Des changements ont été apportés au débarcadère dans le coin. Peut-être qu’avant, on ne pouvait voir les éperlans morts. Je ne vois pas ce qui aurait pu se passer. Le ministère est venu, mais on ne connaît pas encore le diagnostic », affirme Pierre Deslauriers, maire de Saint-Félix-d’Otis.

Il a également interpellé Rémi Aubin, président de l’organisation Promotion pêche. Ce dernier est plutôt inquiet de la situation. « Normalement, quand l’éperlan se reproduit, on peut voir quelques poissons morts, mais pas autant. Je suis un peu inquiet. Est-ce que c’est un phénomène naturel ? Est-ce que c’est un signe d’un problème dans le lac ? Si c’était arrivé dans le passé, on l’aurait su. Les éperlans vivants autour ne semblent pas réactifs. C’est peut-être le baromètre de quelque chose qui ne va pas. »

Rémi Aubin estime que la situation est inquiétante pour les pêcheurs. « C’est un peu inquiétant puisque les gens mangent le poisson du lac. L’éperlan est aussi très important dans l’écosystème du lac. Si l’éperlan chute de façon drastique, ça peut avoir un impact sur les prédateurs qui s’en nourrissent. »

Rémi Aubin attend maintenant les conclusions du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.