La zec des Passes a permis, par le passé, l’installation de conteneurs à déchets par la MRC de Maria-Chapdelaine à la limite de son territoire.

La zec des Passes réclame un écocentre

La zec des Passes salue l’installation temporaire de deux conteneurs à déchets non loin de son poste d’accueil, une initiative rendue possible grâce au travail du bureau du député de Lac-Saint-Jean, Éric Girard, de la municipalité de Saint-Ludger-de-Milot et de la Régie des matières résiduelles (RMR), au cours des derniers jours. La zec assure avoir fait le maximum dans ce dossier et continue de réclamer la mise sur pied d’un écocentre pour les dizaines de milliers de personnes qui franchissent chaque année le poste d’accueil.

« Il y a 635 chalets en zec et presque le double en territoire hors zec. Ce secteur, c’est comme une ville. Il y a de plus petites municipalités au Québec qui ont des écocentres », fait valoir le président du conseil d’administration de la zec des Passes, Donald Pilote. Celui-ci ajoute que 1030 véhicules sont passés devant le poste d’accueil, vendredi dernier, à temps pour l’ouverture officielle de la chasse sportive.

L’organisation rappelle que les « zecs du Québec n’ont pas de mission de ramassage des ordures. C’est la responsabilité des municipalités, des MRC et de la RMR ».

Toutefois, la zec des Passes a quand même permis, par le passé, l’installation de conteneurs à déchets par la MRC de Maria-Chapdelaine à la limite de son territoire.

Les deux conteneurs devaient permettre une séparation des déchets et des matériaux secs. Toutefois, cette façon de faire n’a pas été respectée. Ainsi, les matériaux qui auraient pu être valorisés se sont retrouvés mélangés aux déchets. M. Pilote ajoute que les conteneurs recevaient même parfois des carcasses d’animaux.

Le président du conseil d’administration explique que la zec des Passes a rapidement réclamé la mise sur place d’un écocentre afin de permettre la valorisation de matériaux ramenés de la zone forestière.

Les problèmes d’odeurs de la mesure qui se voulaient initialement temporaires ont fini par incommoder le personnel du poste d’accueil et même certains propriétaires de chalet. Pour ces raisons, la zec des Passes suggère, depuis une décennie, l’implantation d’un écocentre. Ce service serait, selon M. Pilote, plus qu’apprécié des habitués du secteur. Rappelons que 25 000 personnes visitent ce territoire entre mai et octobre.

Retirés à la fin de la saison 2018, les deux conteneurs n’ont jamais été replacés. La zec des Passes a invoqué des raisons de sécurité.

« Au printemps, l’implantation d’un nouveau logiciel de gestion, la rénovation du chalet d’accueil, l’installation d’un service à l’auto et une nouvelle façon d’assurer la circulation ont obligé les dirigeants à demander le retrait de ces conteneurs, ceux-ci étant dans la trajectoire directe de l’entrée des véhicules sur le territoire », a précisé par communication écrite Donald Pilote.