Le PDG de la Voie maltée, Daniel Giguère, explique que la succursale de Chicoutimi profitera d'un tout nouveau concept incluant une brasserie industrielle et une boutique-épicerie.

La Voie maltée investira 6,5 M$

La succursale chicoutimienne de la Voie maltée déménagera en février 2015 dans les actuels locaux du magasin Brick. Le tout nouveau concept inclura une brasserie industrielle et une boutique-épicerie. Il s'agit d'un investissement de 6,5 M$.
La superficie de la Voie maltée à Chicoutimi passera donc de 6000 pieds carrés (dans son emplacement actuel) à 32 000 pieds carrés.
Une épicerie-boutique où les clients pourront acheter du prêt-à-manger, des épices et des vinaigrettes spéciales de la Voie, de même que de nombreux produits régionaux, comme des fromages, sera située dans la même bâtisse que le restaurant et la brasserie industrielle. Le tout créera 15 nouveaux emplois, surtout dans des postes de gestionnaires.
«Si une personne aime notre bavette de boeuf, par exemple, elle pourra venir acheter la viande et nos épices et la faire cuire sur son BBQ. Si une autre aime mieux nos ''fish'n'chip'', elle pourra les acheter froids et les faire cuire chez elle. Quant à notre bière, les clients pourront l'acheter en canettes. La tendance est à la convergence. On ne peut plus seulement offrir un restaurant», affirme le PDG de la microbrasserie, Daniel Giguère. La superficie de l'épicerie-boutique sera de 2000 pieds carrés.
La brasserie industrielle, qui permettra de brasser 5000 hectolitres dès l'an prochain, soit 4000 de plus que présentement, commencera à être en fonction à la fin du mois d'octobre 2014. Le restaurant ouvrira quant à lui ses portes le 1er février 2015. D'ici là, l'actuel demeurera ouvert. «Pour diversifier notre offre, il fallait aller vers la canette, vers la consommation à domicile. Nous voulons être l'endroit le plus visité au Saguenay-Lac-Saint-Jean. On veut que les touristes amènent un peu de Voie maltée chez eux, en parlent avec leurs amis, et achètent nos produits en canettes ensuite.»
Daniel Giguère souhaite que ses produits se vendent partout au Québec, et même dans le monde. «Si nous buvons de la bière d'ailleurs, je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas faire découvrir nos produits aux gens d'ailleurs. Nos produits sont bons et gagnent des prix mondiaux, alors pourquoi pas?»
Stationnement et terrasse
Quiconque visite la Voie maltée de Chicoutimi occasionnellement sait que le stationnement y est un irritant. «Nous en sommes conscients. Ce sera différent dans le nouvel emplacement. La petitesse de la cuisine et l'ergonomie générale de l'endroit présentement dérangent aussi. Ce sera différent dans les locaux de Brick. D'ailleurs, le style sera différent. Il y aura une grosse terrasse sur deux étages, avec vue sur les monts Valin. Le but, c'est que notre restaurant ''ressemble au Saguenay''. Ce sera encore sur le principe de l'usine décontaminée mais chic, mais la déco sera aux antipodes.»
Deuxième à Québec... et le lac?
Une deuxième succursale ouvrira à Québec en 2015. Daniel Giguère refuse de dire dans quel secteur, puisque le bail n'est pas signé. «Le siège social restera par contre assurément à Chicoutimi. Ç'aurait été facile de déménager à Québec, surtout pour les coûts de transport. La région, c'est un choix émotif pour nous. Il faut redonner aux gens de la région. Nos clients le méritent.»
Quant au secteur du Lac-Saint-Jean, Daniel Giguère ne ferme pas la porte. «Il y a toujours une opportunité, mais avant 2015, non.»
M. Giguère assure que Les 3 Brasseurs ne sont pas en voie d'ouvrir une succursale à Chicoutimi, comme le veut la rumeur. «Ils ont fini leur plan de développement au Québec et le Saguenay-Lac-Saint-Jean n'en fait pas partie.»
Par ailleurs, un litige existe toujours entre le propriétaire de l'immeuble où est situé Brick, Gestion immobilière Harvey, et le magasin Brick. La dispute touche le bail de location et les problèmes rencontrés depuis l'ouverture du commerce il y a près de quatre ans. Le tout devrait être débattu en Cour dans les prochains jours.