De nombreuses activités hivernales, dont la raquette, ont été pratiquées au Parc national des Monts-Valin, samedi.

La température fait des heureux à la Journée d'hiver Sépaq

La quatrième édition de la journée d’hiver Sépaq a attiré beaucoup de curieux au Parc national des Monts-Valin, samedi, la température clémente étant au rendez-vous.

Entre 500 et 1000 personnes étaient attendues au Parc national à l’occasion de la journée hivernale de la Sépaq, alors que l’accès à ses établissements qui opèrent en hiver était gratuit. François Guillot, directeur du Parc national des Monts-Valin, souligne que cette journée s’adresse beaucoup à la population de la région. « La plupart des gens qui nous visitent proviennent de l’extérieur du Saguenay–Lac-St-Jean. Les gens locaux ne réalisent pas la beauté de leur territoire. On souhaite donc qu’ils viennent s’approprier leur parc lors de la journée où l’accès est gratuit. »

Les participants semblaient passer un bon moment lors de la Journée d’hiver Sépaq.

La mise en place des saines habitudes de vie en pleine nature était le thème principal de cette édition. Les visiteurs ont eu la chance d’expérimenter de nombreuses activités. « En temps normal, notre parc est le paradis de la raquette, du ski de fond et du ski de randonnée hors pistes, essentiellement en hiver. Pour l’occasion, nous avons aujourd’hui ajouté l’essai du fatbike avec UltraViolet. Nous avons également organisé des activités spéciales qui s’adressent aux enfants avec une garde-parc naturaliste. Nous fournissons aussi café, galettes et chocolat chaud gratuitement. »

Marie-Ève, garde-parc naturaliste, accompagne un groupe de visiteurs à un rallye sur la faune.
Un groupe s’apprête à visiter la Vallée des fantôme.

La Vallée des fantômes : toujours aussi populaire
La Vallée des fantômes serait à son meilleur cette année au niveau du panorama. François Guillot confirme que les fortes précipitations de neige et les basses températures ont contribué à la beauté du paysage. « Depuis le mois de décembre que la neige s’accumule sur les arbres et sur les momies. C’est toujours rempli de visiteurs. » Rappelons que pour se rendre à la Vallée des fantômes, le déplacement en navette en véhicule avec chaine est nécessaire et que la réservation est obligatoire.