Le jeune Justin St-Jean tentait, lors du passage du Quotidien, de battre le record ultime de l’un des jeux individuels.

La technologie pour faire bouger à l'Ascension

La technologie est maintenant un excellent prétexte pour faire bouger les jeunes de L’Ascension-de-Notre-Seigneur. La municipalité d’un peu plus de 2000 âmes a procédé, samedi, à l’inauguration du module de jeux interactif UGO conçu par la firme québécoise Go-Élan. L’investissement total représente près de 90 000$.

La réalisation du projet qui s’ajoute au parc intergénérationnel existant est rendue possible grâce à l’implication de Vicky Lavoie de Nexolia qui a fait don du module valant près de 65 000$. La municipalité a pris en charge de l’aménagement du site en collaboration avec la corporation de développement de L’Ascension. Les besoins électriques ont été réalisés gracieusement par les Électriciens du Nord.

Le module UGO est un don de Vicky Lavoie de Nexolia.

La municipalité de L’Ascension-de-Notre-Seigneur est la deuxième au Québec à se doter d’un tel module de jeux interactif et connecté. Celui-ci est composé de 24 sondes de sons et de lumières ainsi que d’un tableau interactif qui comprend un écran et des haut-parleurs. Il permet aux utilisateurs de sélectionner l’un des six jeux. Les activités peuvent être réalisées en solo, en équipe ou en groupe.

Lors du passage du Quotidien, des jeunes jouaient à la conquête du marais. Ils devaient identifier le capteur correspondant au bruit de l’animal nommé par le tableau de bord. La musique et les encouragements d’UGO s’ajoutent aux défis qui poussent les jeunes à courir, grimper et sauter.

Le tableau de bord comprend un écran et des haut-parleurs. Il explique les jeux en plus d’encourager les jeunes.

Installé depuis quelques semaines, le module de jeux a déjà enregistré une journée de plus de 260 parties. « Déjà, on remarque une hausse de l’achalandage. Le module de jeux permet de stimuler les jeunes à faire de l’activité physique même s’il s’agit d’une installation électronique. Les parents prennent également plaisir à accompagner leurs jeunes », explique la coordonnatrice en loisirs, sports et culture, Fanny St-Gelais.

Le module interactif est accessible de 9h à 22h. Fanny St-Gelais explique que le tableau de bord lance même l’invitation à des personnes qui passent à proximité.

Le module de jeux interactif invite les jeunes à toucher et trouver les bornes correspondantes.

« UGO continue de fasciner les jeunes Québécois. Les municipalités innovantes comme celles de L’Ascension-de-Notre-Seigneur, en installant cette nouvelle génération de module de jeux, en voient les bénéfices. Nos statistiques le montrent bien, les enfants jouent et rejouent à UGO. Qu’il pleuve ou qu’il fasse beau... et même sous la neige parfois, les enfants aiment UGO et leurs parents aussi », a mentionné, par voie de communiqué, la présidente de Go-Élan, Carolyne Gagné.

L’entreprise Go-Élan continue le développement de jeux compatibles avec le module qui est résistant aux hivers québécois. L’ajout de nouveautés pourra être réalisé à distance.

+

UN MONUMENT QUI REND HOMMAGE AUX PIONNIERS

(ACB) — Les fêtes du centenaire de L’Ascension-de-Notre-Seigneur resteront gravées dans le paysage de la municipalité grâce au monument Pièce sur pièce. L’oeuvre de l’artiste Claude Maltais a été inaugurée, samedi. L’installation permanente qui prend place dans le parc de l’Église rend hommage aux pionniers de la municipalité. 

La réalisation du projet a été rendue possible grâce à l’implication de bénévoles ainsi qu’à la collaboration de plusieurs entreprises, dont Nordex, Granicor et le Jardin Scullion. 

Le comité de bénévoles du centenaire a été impliqué dans le choix du monument dont les démarches remontent à mai 2018. Celui-ci présente une maison du pionnier pièce sur pièce. On y retrouve les « ressources naturelles comme le granite, les lacs et la rivière Péribonka qui a marqué le développement social et économique de la municipalité ». Les divers lacs de la municipalité qui portent un nom associé à une couleur sont représentés, en hauteur, grâce à des formes colorées.

L’oeuvre présente également une cascade de maisons qui rappelle les trois barrages : Chute-du-Diable, Chute-à-la-Savane et Chute-des-Passes. 

Les pièces de granite aux allures de murs déchirés laissent voir le profil des bâtisseurs Alphonse Maltais et Marie-Louise Thibeault.

Capsule des mémoires

L’inauguration du monument a permis de compléter le projet Capsule des mémoires. Les citoyens ont eu l’occasion de participer, depuis mai dernier, à des ateliers d’écriture. Dans le cadre de celles-ci, ils ont écrit une lettre à leur descendance. Les écrits sont maintenant enfermés dans un coffre-fort alors que la clé est scellée dans le monument. L’ouverture du coffre-fort de la Capsule des mémoires est prévue en 2069. 
Les élèves de l’école primaire ont participé à ce projet en créant une courtepointe contenant divers messages et souhaits.

(ACB) — Les fêtes du centenaire de L’Ascension-de-Notre-Seigneur resteront gravées dans le paysage de la municipalité grâce au monument Pièce sur pièce. L’oeuvre de l’artiste Claude Maltais a été inaugurée, samedi. L’installation permanente qui prend place dans le parc de l’Église rend hommage aux pionniers de la municipalité. 

La réalisation du projet a été rendue possible grâce à l’implication de bénévoles ainsi qu’à la collaboration de plusieurs entreprises, dont Nordex, Granicor et le Jardin Scullion. 

Le comité de bénévoles du centenaire a été impliqué dans le choix du monument dont les démarches remontent à mai 2018. Celui-ci présente une maison du pionnier pièce sur pièce. On y retrouve les « ressources naturelles comme le granite, les lacs et la rivière Péribonka qui a marqué le développement social et économique de la municipalité ». Les divers lacs de la municipalité qui portent un nom associé à une couleur sont représentés, en hauteur, grâce à des formes colorées.

L’oeuvre présente également une cascade de maisons qui rappelle les trois barrages : Chute-du-Diable, Chute-à-la-Savane et Chute-des-Passes. 

Les pièces de granite aux allures de murs déchirés laissent voir le profil des bâtisseurs Alphonse Maltais et Marie-Louise Thibeault.

Capsule des mémoires

L’inauguration du monument a permis de compléter le projet Capsule des mémoires. Les citoyens ont eu l’occasion de participer, depuis mai dernier, à des ateliers d’écriture. Dans le cadre de celles-ci, ils ont écrit une lettre à leur descendance. Les écrits sont maintenant enfermés dans un coffre-fort alors que la clé est scellée dans le monument. L’ouverture du coffre-fort de la Capsule des mémoires est prévue en 2069. 

Les élèves de l’école primaire ont participé à ce projet en créant une courtepointe contenant divers messages et souhaits.