Le candidat Éric Dubois est accompagné du chef du NPD Jagmeet Singh.

La taxe sur l’aluminium inquiète le NPD

Le candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD) à l’élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord, Éric Dubois, craint que la surtaxe américaine sur l’acier et l’aluminium ait des conséquences néfastes sur les entreprises qui œuvrent en première, deuxième et troisième transformation.

Quelques heures après l’annonce de l’imposition d’une taxe de 10 pour cent sur l’aluminium et de 25 pour cent sur l’acier par le gouvernement de Donald Trump, le candidat et son chef, Jagmeet Singh, ont rappelé l’importance de soutenir les entreprises de chez nous qui œuvrent dans ces domaines. Ils ont réagi en marge d’une visite du Musée du Fjord de La Baie, réalisée dans le cadre du passage du chef néo-démocrate dans la circonscription briguée par Éric Dubois.

« Le risque, c’est l’augmentation du prix de la matière pour les entreprises qui font de la première, deuxième et troisième transformation. On le sait, on met des efforts, on continue le travail, on veut absolument que ce soit un secteur d’avenir la transformation de l’aluminium, mais les mesures annoncées risquent d’augmenter le coût de la matière, donc de rendre plus difficile le développement de ces créneaux-là. Peut-être que Rio Tinto sera impactée, mais peut-être plus les petites entreprises qui sont en émergence et qui tentent de développer des projets de transformation. Il va falloir les soutenir », a déclaré Éric Dubois, qui a passé l’après-midi de jeudi à rencontrer des commerçants de La Baie et de Chicoutimi aux côtés de son chef.

Jagmeet Singh, venu appuyer un candidat « qui connaît les enjeux de la région et qui a beaucoup de passion », a d’ailleurs dû prendre une pause de sa visite du musée, en fin de matinée, pour répondre à un appel de Justin Trudeau au sujet de l’annonce.

« C’est complètement inacceptable ce que le gouvernement des États-Unis a fait. C’est clair que ça va blesser notre économie, mais les Américains aussi, parce qu’ils ont besoin de nos ressources. Cette décision va avoir un impact ici », a-t-il noté.

Par une magnifique journée ensoleillée, le candidat du NPD dans Chicoutimi-Le Fjord, Éric Dubois, et le chef du parti, Jagmeet Singh, en ont profité pour visiter le Musée du Fjord et des commerçants de La Baie et de Chicoutimi.

Agriculture et culture


Jeudi matin, le candidat et le chef du NPD ont rencontré des agriculteurs, des représentants de l’UPA et des porte-étendards de la culture en région.

« Malheureusement, les libéraux sont en train d’oublier les agriculteurs dans les négociations de l’ALÉNA. Ça va prendre une voix forte à Ottawa pour défendre les agriculteurs et parler de la culture, dont on ne parle jamais en temps d’élection. Aujourd’hui, on a rencontré des porteurs de culture, des gens qui développent. C’est une contribution non négligeable à notre économie. Pour chaque dollar investi en culture, ça crée cinq fois plus d’emplois qu’une mine », a affirmé Éric Dubois. S’il remporte un siège à la Chambre des Communes, il aimerait déposer un projet de loi visant l’implantation d’un crédit d’impôt à l’achat d’une œuvre d’art.

La Baie prisée 
À l’instar de la candidate libérale Lina Boivin, qui a invité le ministre Marc Garneau à se rendre à La Baie la semaine dernière, Éric Dubois a jugé impératif de faire découvrir une partie de sa « communauté d’accueil » au leader du NPD.

La directrice générale du Musée du Fjord, Guylaine Simard, a accueilli le candidat du NPD, Éric Dubois, et le chef de la formation politique, Jagmeet Singh.

« Je suis content que Jagmeet soit venu ici. Ça démontre clairement la volonté du parti d’avoir un gain dans cette élection. On travaille ardemment pour convaincre les gens qu’on est l’alternative aux gérants d’estrade conservateurs qui ont été les premiers à détruire les conditions de travail des travailleurs et travailleuses, dont les politiques ont été destructrices pour les régions. On est une alternative aux libéraux, dont les gens ne veulent plus déjà après deux ans », a martelé Éric Dubois, lors d’une mêlée de presse tenue devant la majestueuse baie des Ha ! Ha ! .