La STS s’apprête à diminuer ses services

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
La Société de transport du Saguenay (STS) diminuera ses services dès janvier 2021. Pendant trois mois, sur sept trajets, l’autobus passera aux heures, au lieu de 30 minutes, dans les périodes hors pointe.

Les circuits touchés sont les numéros 30, 31 et 33 à Jonquière, 38 et 39 à Arvida et 20 et 22 à Chicoutimi-Nord. Des circuits qui sont peu utilisés depuis le début de la pandémie, précise Marc Pettersen, conseiller municipal et président de la STS.

« On ne fait pas des coupes à l’aveugle. On a tenu compte de l’achalandage et sur ces trajets, il y a peu de gens en dehors des heures de pointe », constate M. Pettersen.

Ce dernier se défend d’ailleurs de diminuer les services pour sauver des fonds publics. La STS, rappelons-le, a fait les manchettes plus d’une fois en 2020, en raison de ses déficits. C’est la protection des employés et des usagers qui aurait poussé l’organisation à modifier le service.

« Il faut préciser que c’est temporaire comme changement. Dès que la pandémie sera terminée, on va revenir à nos anciens horaires. Mais il faut prévoir le coup. On a déjà eu deux cas de COVID-19 au sein de nos équipes et il faut s’assurer d’être prêt si jamais on a une éclosion. On est un service essentiel. Moins d’autobus sur les routes veut aussi dire moins de risque de contagion pour nos employés et nos clients », estime M. Pettersen

Le président de la STS a refusé de dévoiler les sommes économisées par ce changement d’horaire. M. Pettersen confirme toutefois qu’aucun conducteur ne perdra son emploi.

« Ce n’est pas une question d’argent. On ne vend pas de la gomme balloune. On rend un service à la population », plaide le conseiller municipal.

La STS a annoncé, mercredi, sur sa page Facebook ces modifications qui entreront en vigueur en janvier 2021. Plusieurs usagers ont dénoncé cette décision. La STS a d’ailleurs dû inviter les internautes à demeurer respectueux dans leurs commentaires sur Facebook.