Un comité de citoyens exige une rencontre avec la mairesse Josée Néron afin de trouver une solution aux problèmes de transport en commun à Saguenay.

La STS à nouveau critiquée

Des voix s’élèvent à nouveau contre les trajets récemment refaits de la Société de transport de Saguenay (STS). Un comité de citoyens interpelle l’administration de Josée Néron afin que le service de transport en commun soit amélioré le plus rapidement possible.

Dans une lettre publique qu’il compte lire devant l’assemblée du conseil municipal du 5 novembre prochain, le Comité des citoyens pour l’amélioration du transport en commun au Saguenay (CCPATECS) dénonce la « dégradation » du transport en commun dans la région.

« Vous avez voulu répondre davantage aux besoins des étudiants de l’UQAC, mais pour y arriver, vous avez coupé d’autres parcours ou rallongé certains autres », écrit le comité en question à propos du programme Accès libre de la STS mis en place le 9 avril dernier.

Projet contesté
Ce projet, contesté depuis le moment où il a été implanté, prévoit une nouvelle ligne de transport directe desservant l’axe du centre-ville, du CIUSSS, du Cégep de Chicoutimi et de la Zone Talbot avec le passage d’un autobus toutes les 15 minutes.

Dans sa lettre, le porte-parole du comité, Gilbert Talbot, dénonce le silence du conseiller municipal et président de la STS, Marc Pettersen, et du directeur de la STS, Jean-Luc Roberge, devant des demandes répétées pour les rencontrer.

Le comité demande maintenant une rencontre avec la mairesse Josée Néron afin de tenter de trouver une solution aux problèmes de transport à Saguenay.