Une trentaine de personnes ont fait la file afin de compter parmi les premiers clients de la SQDC de Chicoutimi, qui a ouvert ses portes lundi matin à 10 h.

La SQDC de Chicoutimi ouverte

La succursale de la Société québécoise du cannabis (SQDC) de Chicoutimi est maintenant ouverte. Une trentaine de personnes ont attendu patiemment l’ouverture des portes, lundi matin, pour être parmi les premiers clients à pénétrer dans la première succursale saguenéenne.

À 10 h exactement, un employé a ouvert les portes de la succursale située au 317 rue Montcalm au centre-ville de Chicoutimi. Quelques minutes plus tard à peine, le premier client sortait avec un sac de papier brun à la main. Il a laissé échappé un cri de joie que les clients ont imité en guise de célébrations. « Ç’a été un peu long avant que ça arrive. Je trouve que c’est une belle chose à Chicoutimi de pouvoir aller à la SQDC au lieu d’encourager le milieu criminalisé. Si la SQDC a toujours de beaux produits comme ça, je vais revenir. Il y a toutes sortes de choses ici que tu ne trouveras jamais sur le marché noir », a-t-il mentionné.

Plusieurs clients qui étaient sur place lundi matin ont déjà l’habitude de consommer les produits de la SQDC. Ils les achetaient pour la plupart en ligne. « La livraison est très rapide, », assure l’un d’eux qui préfère conserver son anonymat. 

Certains tenaient à être parmi les premiers à pénétrer dans la succursale de Chicoutimi afin de se procurer un produit convoité. « La sorte que je veux n’est jamais disponible en ligne. Un ami me l’a fait essayer à Québec et je n’ai jamais pu en commander. J’avais hâte que la succursale de Chicoutimi ouvre », affirme un homme qui se décrit comme un consommateur occasionnel. 

Fernand Lavoie, 78 ans, consomme du cannabis depuis 52 ans. « Si je suis satisfait légalement, ça va me permettre d’éviter un paquet de troubles », affirme-t-il. 

Un autre homme qui revenait de son quart de travail de nuit tenait à se présenter à la SQDC avant de gagner son lit. « C’est sûr que si je n’encourage pas le marché noir, ça fait mon affaire », affirme celui qui a déjà l’habitude de se procurer des produits de la SQDC en ligne. 

Érick Tremblay-Dionne attendait impatiemment l’ouverture. « Ça fait un an, 16 jours et 10 heures depuis la légalisation, affirme-t-il en riant. Je trouve que c’est important d’avoir un accès au cannabis en proximité au Saguenay, on est quand même un gros bassin de population et je pense qu’on mérite d’avoir notre SQDC à notre tour. C’est vraiment une légalisation officielle pour le Saguenay aujourd’hui. C’est un grand jour », estime celui qui se procurait jusqu’à aujourd’hui son cannabis à la SQDC en ligne. « J’encourage fortement le cannabis légal. On a des beaux produits, ils sont de plus en plus abordables. Je n’ai que des bons commentaires à dire de la SQDC et je suis persuadé que les gens qui vont venir aujourd’hui dans la boutique vont vivre une très belle expérience », affirme celui qui a déposé il y a quelques mois à la Ville une demande pour créer une zone verte pour consommer du cannabis légalement.

Le premier client de la SQDC de Chicoutimi était heureux de son achat. Il estime que la SQDC offre de beaux produits.

CSN

Les représentants de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) se tenaient sur le stationnement de la succursale. 

« On est ici pour accueillir les travailleurs et travailleuses qui se sont syndiqués avec la CSN. On leur souhaite le meilleur. La convention collective va se faire sous peu. La négociation se fait au provincial. »

La succursale de Chicoutimi emploie une vingtaine de travailleurs. 

« On part de zéro, même si on va sûrement regarder ce qui se fait à la SAQ. C’est un modèle. On aimerait avoir une belle convention comme ça pour la SQDC. Le salaire va être un élément important. Ce sont des conseillers, c’est un travail spécifique qu’ils ont à faire. On va exiger le meilleur salaire possible », assure Manon Tremblay, présidente de la Centrale des syndicats nationaux (CSN) du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

25e succursale

Rappelons que la SQDC de Chicoutimi est la deuxième succursale de la région à ouvrir ses portes. Celle d’Alma est ouverte depuis le 21 octobre dernier. 

La succursale de Chicoutimi est la 25e à voir le jour, un rang qu’elle partage avec celle de Rivière-du-Loup qui a elle aussi été inaugurée lundi matin. 

Quant à savoir si une autre succursale allait ouvrir au Saguenay-Lac-Saint-Jean, le porte-parole et chargé des communications de la SQDC demeure prudent. « Il est trop tôt pour donner un aperçu du plan de développement », affirme Fabrice Giguère. 

Bonne nouvelle toutefois pour les consommateurs, ce dernier assure que les problèmes d’approvisionnement font partie du passé et que les étagères de la succursale de Chicoutimi sont bien remplies.