Deux avions-citernes de la SOPFEU ont été déployés au Nouveau-Brunswick.
Deux avions-citernes de la SOPFEU ont été déployés au Nouveau-Brunswick.

La SOPFEU apporte son aide au Nouveau-Brunswick

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), grandement active la semaine dernière au Saguenay–Lac-Saint-Jean, vient en aide au Nouveau-Brunswick en prêtant deux avions-citernes et six employés. Cette assistance, effective depuis lundi, permet à la province située au Sud-Est du Québec de combattre les nombreux incendies de forêt qui y sévissent.

Au total, en plus des deux avions, deux pilotes, deux copilotes et deux techniciens ont été déployés. Cette collaboration est rendue possible en vertu de l’Accord canadien d’aide mutuelle en cas d’incendies de forêt signé par le gouvernement du Québec, a indiqué la SOPFEU dans un communiqué, mardi.

Même si l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert est toujours en vigueur sur une vaste partie du territoire québécois, la situation actuelle permet à la SOPFEU de procéder à ce prêt de ressources. «La situation qui prévaut au Québec, les taux d’humidité plus élevés et les précipitations récentes permettent à la SOPFEU de prêter des ressources à ses collègues des autres provinces sans nuire à sa capacité d’intervention sur le territoire québécois », a ajouté l’organisme.

Depuis le début de la saison, 333 incendies ont été répertoriés en zone de protection intensive, affectant 545,3 hectares de forêt. Dans la région, le danger d’incendie demeure très élevé au Saguenay, tandis qu’il est élevé au Lac-Saint-Jean.