André Gauthier a fait parvenir une vidéo, mercredi, dans laquelle il demande au premier ministre Justin Trudeau d’agir fermement et rapidement.

«La sécurité d’André est très préoccupante»

Un nuage d’incertitude s’est ajouté dans le dossier d’André Gauthier, accusé d’une fraude de 30 M $ et qui a été détenu en Oman après avoir tenté de rentrer au Canada. Même si le Saguenéen d’origine a pu discuter avec son fils Alexis, mercredi, le Canada ne pouvait confirmer si l’homme avait bel et bien quitté Oman pour compléter son extradition vers les Émirats arabes unis.

« Des appels avec la conseillère consulaire du ministère des Affaires étrangères et avec la secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères, Pamela Goldsmith-Jones, ont permis de savoir que le gouvernement n’avait aucune idée de l’endroit où se trouvait André Gauthier », a déclaré son avocate, Radha Stirling, par voie de communiqué, qui ne pouvait pas confirmer avec certitude si son client se trouvait maintenant sous l’emprise des autorités émiraties.

« Il s’agit d’un pays où les violations des droits de l’Homme sont documentées, et la sécurité d’André est très préoccupante, a-t-elle ajouté. Sans un suivi de sa condition, il pourrait très bien être torturé ou être forcé à faire de faux aveux. Il y a même eu des morts dans les prisons, comme celle du Britannique Lee Bradley Brown. C’est décevant que le gouvernement canadien ne semble pas prendre ces risques au sérieux. »

Une conférence téléphonique a eu lieu entre l’avocate, Alexis Gauthier et Pamela Goldsmith-Jones. Cette dernière a assuré que le dossier d’André Gauthier était prioritaire et urgent. Le fils du détenu s’est montré déçu devant la lenteur des procédures.

« Si on n’avait pas informé le gouvernement canadien que l’extradition de mon père était en cours, je ne suis même pas sûr qu’il l’aurait su, a déploré Alexis Gauthier. Mon père est emprisonné avec un accès très limité à un téléphone cellulaire, mais il a quand même trouvé le moyen de me dire où il se trouvait. Pendant ce temps, le cabinet du gouvernement, avec tous les moyens dont il dispose, ne peut même pas nous dire où et dans quel état il se trouve. »

Le député conservateur de Chicoutimi-Le Fjord, Richard Martel, s’est montré un peu plus optimiste. Il a fait savoir que le dossier avait progressé au cours des dernières heures, assurant qu’il n’allait pas abandonner jusqu’à ce qu’André Gauthier soit de retour au Canada.