La retraite, une nouvelle étape pour Denis Lebel

Mariane Guay
Le Quotidien
Denis Lebel entame avec joie la prochaine étape de sa vie, la retraite. Vendredi, il a profité de sa dernière journée à la tête du Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ), un poste qu’il occupait depuis son retrait de la vie politique, il y a trois ans.

Cette retraite était attendue depuis quelque temps. «Je me sens bien, je suis dans un processus qui date depuis déjà un moment. En 2015, lorsque l’on a perdu le gouvernement, j’ai déjà dû à ce moment-là faire le deuil d’une équipe de travail formidable avec qui je travaillais depuis plusieurs années. Depuis ce temps-là, il y a des étapes, où les portes du corridor se ferment une à une. C’est un sentiment de devoir accompli, je suis content d’être rendu là», mentionne le nouveau retraité.

Qu’est-ce qu’il prévoit faire pendant cette retraite? Profiter de son coin de pays, au Lac-Saint-Jean. «Beaucoup de vélo, beaucoup de golf, du plaisir en famille, profiter du chalet.»

Il est important pour l’ex-politicien de continuer de «se sentir utile». «J’ai eu quelques offres. Ce n’est pas que je veux travailler, mais je veux donner conseil, être dans des conseils d’administration ou consultant. Il y a des gens qui m’ont approché dans ce sens-là. Je me donne jusqu’à la mi-septembre pour trouver comment je peux m’investir dans la société», a-t-il expliqué au Quotidien.

La carrière

À travers sa carrière politique et publique, Denis Lebel a vécu plusieurs moments marquants, mais impossible pour lui d’en choisir un seul. « J’ai vécu sept élections sans subir de défaite, c’est sur que ça fait partie des moments marquants de ma carrière. Mais, en vérité, il y en a eu plusieurs, comme celui de devenir le bras droit du premier ministre du Canada, alors que ce n’était pas vraiment prévu dans mon plan de vie ou encore de prendre le dossier du pont Champlain, où on est parti d’une page blanche », souligne-t-il.

Avant d’occuper le poste de président du CIFQ, l’homme de 66 ans a occupé le poste de maire de Roberval, entre 2000 et 2007. Denis Lebel a gagné sa première élection en 2007, devenant ainsi le député de Lac-Saint-jean. Il a ensuite remporté les élections suivantes de 2008, 2011 et 2015, pour se retirer de la vie politique en 2017. Pendant son passage en politique, il a notamment occupé les fonctions de ministre d’État de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités et ministre des Affaires intergouvernementales, au sein du Parti Conservateur.