En 2017, seulement trois femmes ont été élues comme mairesse dans les 10 plus grosses villes du Québec : Valérie Plante à Montréal, Josée Néron (photo) à Saguenay et Sylvie Parent à Longueuil.

La représentation des femmes progresse au Saguenay-Lac-Saint-Jean

La proportion de femmes a connu une hausse dans plusieurs secteurs d’activités en 2018 au Saguenay–Lac-Saint-Jean, constate le Conseil du statut de la femme, dans sa plus récente compilation annuelle.

La représentation des femmes oscillait l’an dernier entre 40 et 60 % dans un bon nombre d’instances publiques, bien qu’elles demeurent sous-représentées dans d’autres.

Dans la fonction publique québécoise par exemple, on retrouve presque une femme pour deux postes disponibles (47 %).

Les conseils d’administration des chambres de commerce comptent également une bonne représentation féminine dans la région (44 %), tout comme à l’Association touristique régionale (54 %), au Conseil régional de l’environnement (50 %), au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS, 42 %), à la Table de concertation des aînés (52 %), dans les cégeps (43 %), à l’université (57 %) et au Forum jeunesse (57 %).

Plus encore, la proportion de femmes dépassait en 2018 la zone paritaire au conseil d’administration du Conseil régional de la culture (64 %) et aux conseils des commissaires (66 %) du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

MOINS EN POLITIQUE

Les femmes du Saguenay–Lac-Saint-Jean étaient toutefois en terrain minoritaire dans les milieux de la politique (40 % de députées à l’Assemblée nationale, 0 % de préfètes, 16 % de mairesses et 35 % de conseillères municipales), du marché du travail (35 % au conseil d’administration de la Commission des partenaires du marché du travail), ainsi qu’en matière d’entrepreneuriat (31 % de la Table d’action en entrepreneuriat).

La proportion de jeunes de 35 ans et moins de la région est aussi élevée aux conseils d’administration des chambres de commerce (29 %), de la Table de concertation des aînés (26 %) et de l’université (29 %), alors qu’elle se situe en deçà de 15 % dans les autres instances pour lesquelles des données ont été colligées en 2018.

Femmes de pouvoir

Le Quotidien a présenté un dossier complet sur les femmes de pouvoir dans la région dans ses éditions des 6 et 7 novembre 2018. Des portraits de femmes comme Josée Néron (mairesse de Saguenay), Josée Labbé (PDG du CIUSSS régional), Claudine Gagnon (directrice Affaires corporatives, Canada et Amériques chez Rio Tinto), Claudine Roy (procureure adjointe au Directeur des poursuites criminelles et pénales), Nicole Bouchard (rectrice de l’Université du Québec à Chicoutimi) ou encore Andrée Laforest (ministre des Affaires municipales et de l’Habitation) démontrent la représentation grandissante des femmes à des postes-clés dans la région.