L’utilisation de la ventouse obstétricale est plus fréquente au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La région vice-championne des accouchements assistés

En 2017-2018 il n’y a que dans la région du Nord-du-Québec qu’il y a eu plus d’accouchements assistés, avec ventouse obstétricale et forceps, qu’au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

C’est ce qui ressort de données publiées mercredi par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS). Ainsi, selon les chiffres sur l’indicateur d’accouchement selon le lieu de résidence, pour 100 naissances au Saguenay-Lac-Saint-Jean, il y avait en moyenne 17,4 accouchements assistés parmi les accouchements vaginaux, dont 13,4 avec l’utilisation de ventouses obstétricales et 3 avec des forceps.

Pour la région du Nord-du-Québec, les taux pour 100 naissances sont de 18,3 pour tous ceux qui sont assistés, dont 15,6 avec les ventouses.

Les taux de ces deux régions sont sensiblement plus élevés que la moyenne provinciale qui se situe à 11,9 accouchements assistés et 7,5 avec utilisation de ventouses. C’est donc dire que les ventouses sont utilisées au Saguenay-Lac-Saint-Jean avec un taux supérieur de 80 % à la moyenne provinciale.

À titre indicatif, ces taux sont de 12,4 et 7 pour la région de Montréal. Quant aux césariennes, le taux se situe tout près de la moyenne provinciale, avec un taux de 24,3 césariennes sur 100 accouchements, pour une moyenne de 25.

La ventouse obstétricale et les forceps sont utilisés au moment de la poussée afin de guider la sortie du bébé. Selon le site Internet du Hospital for Sick Children de Toronto, les forceps sont des instruments en forme de pince que l’on utilise pour aider le bébé à descendre dans le canal génital.

On utilise ces instruments pour tenir la tête du bébé dans le vagin et le placer dans une position favorable au besoin afin de le guider à l’extérieur. La ventouse obstétricale est une ventouse placée sur la tête du bébé afin de le guider à travers le canal génital. On peut également utiliser la ventouse obstétricale pour tourner le bébé.

En général, on recourt à la ventouse obstétricale pour les mêmes raisons que l’on utilise les forceps, c’est-à-dire, lorsque la phase de la « poussée » est trop longue ou lorsque le bébé est en détresse, est-il écrit aussi.

Selon des données fournies par le CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean, il y a eu, en 2017-2018, 2129 naissances dans la région. Il y en a eu 1023 à l’hôpital de Chicoutimi et à la Maison des naissances, 596 à l’hôpital d’Alma, 315 à celui de Roberval et 195 à Dolbeau.

Étant donné le court délai, il n’a pas été possible d’obtenir plus d’explications du côté du CIUSSS.

+

TAUX D'UTILISATION

Ventouse obstétricale combinée aux forceps

1. Nord-du-Québec (18,3)

2. Saguenay-Lac-Saint-Jean (17,1)

3. Côte-Nord (14,9)

4. Bas-Saint-Laurent (13,8)

5. Capitale-Nationale (12,7)

Moyenne provinciale (11,9)

Moyenne nationale (12,8)


Ventouse obstétricale, sans forceps

1. Nord-du-Québec (15,6)

2. Saguenay-Lac-Saint-Jean (13,4)

3. Bas-Saint-Laurent (12,1)

4. Côte-Nord (11,9)

5. Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (9,1)

Moyenne provinciale (7,5)

Moyenne nationale (8,8)