Le directeur général de Promotion Saguenay, Patrick Bérubé

La région souffle

Patrick Bérubé : bouffée d’air pour l’économie

Chez Promotion Saguenay, le directeur général, Patrick Bérubé, affirme lui aussi qu’il s’agit d’une très bonne nouvelle. Selon lui, cette annonce apporte une bouffée d’air frais à l’économie d’autant plus que l’imposition des tarifs, il y a presque un an, commençait à avoir des impacts. Des PME commençaient à hésiter à aller de l’avant avec des investissements, d’autant plus que les difficultés à faire traverser les produits à la frontière s’accroissaient. « Ça sécurise un peu tout le monde puisque ça permet de savoir où on s’en va dans un contexte des gros investissements prévus. »

Carl Laberge : bonne nouvelle pour les PME

À la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay–Le-Fjord, le président Carl Laberge accueille lui aussi la nouvelle avec satisfaction puisque le Saguenay–Lac-Saint-Jean est le principal centre de production d’aluminium au Canada. « On espère que ça aura des impacts pour les PME et que ça va renforcer les intentions de Rio Tinto d’aller de l’avant avec des investissements pour l’expansion de l’usine AP-60, l’expansion de l’aluminerie d’Alma et du centre de coulée de billettes. » L’autre voeu exprimé est que la stabilité attendue avec l’abolition des tarifs ait une longue durée.

Le président et chef de la direction de l’Association de l’aluminium du Canada, Jean Simard

Jean Simard : de l’incertitude à l’opportunité

Jean Simard, le président et chef de la direction de l’Association de l’aluminium du Canada, a qualifié de grande victoire la levée des tarifs américains sur le métal gris et l’acier. « La levée des tarifs, c’est tout ce qu’on demandait. On devient le seul pays avec le Mexique à ne plus avoir à subir les contraintes reliées à l’imposition de tarifs par les Américains », a déclaré M. Simard.

Il a souligné que les trois pays se sont engagés à travailler ensemble pour circonscrire les pratiques de dumping de la part d’autres pays, dont la Chine, qui fait transiter sa production via les deux pays. Il ajoute que si l’imposition de tarifs n’a pas trop causé de dommages à ses débuts, le portrait a été modifié au cours des derniers mois. « On a commencé à perdre des morceaux et des parts de marché qu’il faudra reconquérir. Il y a eu des coûts supplémentaires puisqu’il fallait assumer les tarifs pour passer la frontière. » S’ajoutaient toute la complexité et l’incertitude entourant la gestion des tarifs. Jean Simard a conclu en affirmant que les producteurs d’aluminium passeront d’une période d’incertitude à une situation d’opportunité.

La députée Karine Trudel

Karine Trudel : la mobilisation a porté ses fruits

« Aujourd’hui, on accueille avec soulagement la conclusion de cet épisode malheureux pour le commerce entre nos deux pays. Ayant travaillé avec acharnement aux côtés de ma collègue Tracey Ramsey, porte-parole du Nouveau Parti démocratique (NPD) en matière de Commerce international, pour faire lever ces tarifs injustifiés, je crois que ce dénouement démontre que la mobilisation porte ses fruits lorsque tout le monde va dans le même sens. Je pense entre autres aux travailleurs, aux entreprises productrices, aux PME et aux élus locaux qui ont tous été présents pour défendre notre région », a déclaré la députée néo-démocrate de Jonquière, Karine Trudel. Denis Villeneuve