Parions que cette bicyclette attendra encore quelques heures avant que son propriétaire ne la libère de ses chaînes!

La région frappée par une «bombe météo»

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a reçu de 10 à 45 centimètres de neige, selon les secteurs, vendredi. Malgré cette bordée et les forts vents, aucun accident majeur n'est survenu sur le territoire.
Selon différents sites météorologiques, près de 20 centimètres de neige se sont accumulés sur le sol saguenéen, tandis que la tempête hivernale a déposé plus de 40 centimètres de neige au Bas-Saguenay. Au Lac-Saint-Jean, un peu plus d'une dizaine de centimètres de neige se sont ajoutés au sol blanc. Enfin, la rive nord du Saguenay a reçu quelque 25 centimètres. La tempête s'est terminée en soirée vendredi.
Les accumulations de neige, additionnées de rafales atteignant jusqu'à 40 kilomètres à l'heure, ont compliqué les déplacements des automobilistes. Les services d'urgence et les remorqueurs ont été passablement occupés. Toutefois, aucun accident majeur n'est survenu dans la région.
Accidents mineurs
La Sécurité publique de Saguenay a répertorié une vingtaine d'accidents mineurs sur son territoire pendant la journée. « Ce sont des accidents matériels », a dit le lieutenant Denis Harvey. Du côté de la Sûreté du Québec, ce genre d'information n'est pas accessible. Un accident a fait des blessés mineurs dans le petit Parc (route 169), en milieu d'après-midi.
Une famille a pris le chemin du fossé sur l'heure du dîner, à la hauteur de l'hôtel Mont-Valin sur le boulevard Talbot vers Laterrière. L'aide des pompiers pour les pinces de désincarcération a d'abord été demandée, mais elle n'a pas été nécessaire. Les parents et leur fille de 10 ans ont été examinés par les ambulanciers, mais ils ont refusé le transport à l'hôpital puisqu'ils se portaient bien. La circulation a été réduite à une voie en direction sud durant une heure, le temps du remorquage. « Les patrouilleurs ont noté que malgré la présence de deux autos de police et d'une remorque sur le bord du chemin, les automobilistes roulaient aussi vite qu'en plein été », déplore le lieutenant Harvey.
Perturbations
En raison des conditions routières difficiles à divers endroits au Québec, Intercar et Orléans Express ont dû annuler plusieurs transports, entre autres le départ de Chicoutimi vers Tadoussac et le départ de Tadoussac vers Chicoutimi. De plus, les enfants voyageant seuls n'étaient plus admis à bord des autobus.
À l'aéroport Saguenay-Bagotville, quelques vols ont été retardés, comme ce fut le cas jeudi. Il s'agissait de ceux en lien avec l'aéroport Montréal-Trudeau, où plusieurs vols ont été perturbés par les conditions météorologiques depuis le début de la tempête.
Un avertissement de tempête hivernale avait été émis en fin d'après-midi, jeudi, par Environnement Canada. Des conditions hivernales dangereuses étaient attendues par Environnement Canada, en raison de la fusion de deux systèmes, créant ainsi une « bombe météo ». Avec Dominique Gobeil et Laure Gagnon-Tremblay