Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

La Pulperie passerait aux mains de Québec

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Propriété de la Ville de Saguenay, la Pulperie pourrait bientôt passer aux mains de Québec. Le musée et site patrimonial devraient faire partie du nouveau réseau muséal d’Espaces bleus, annoncé jeudi par le premier ministre. Un réseau qui misera sur l’histoire et la culture québécoise.

Le gouvernement prévoit investir plus de 250 millions $ dans ces établissements qui seront supervisés par le Musée de la civilisation. Seul le site prévu pour la ville de Québec a été annoncé, mais le premier ministre a confirmé que des sites dans les régions seront créés. Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, la Pulperie ferait partie du nouveau réseau.

À la suite d’informations voulant que la Pulperie devienne propriété de l’État, Le Quotidien avait soulevé la question au cabinet de la mairesse, il y a plus d’une semaine. Aucune réponse ne pouvait être donnée à ce moment. À la suite de l’annonce du premier ministre, jeudi, il a été impossible de joindre la mairesse Josée Néron. Le directeur général de la Pulperie, Jacques Fortin, n’a pas non plus rendu les appels du Quotidien.

Achat ou don ?

La valeur de la Pulperie dépasse les 10 millions $ au rôle d’évaluation de Saguenay. Est-ce que Québec achètera le musée ou Saguenay cédera les lieux ? Il a été impossible d’obtenir des informations à ce sujet. En conférence de presse, le premier ministre a laissé entendre que Québec ferait l’acquisition de sites patrimoniaux. Mais tout porte à croire que la Ville pourrait être tentée de céder le site qui lui coûtera 2,7 millions $ en opération et rénovation en 2021. Bon an mal an, les contribuables de Saguenay payent une facture de près d’un million $, uniquement pour les opérations du musée. Si Québec devient propriétaire, c’est l’ensemble des contribuables de la province qui défrayeront la facture, ce qui sera tentant dans une période où la Ville cherche à faire des économies.

La Pulperie, rappelons-le, est l’une des plus vieilles infrastructures de la région, avec plus de 100 ans d’histoire.