La promenade Sainte-Monique est fermée pour un deuxième été consécutif. Les acteurs du dossier analysent diverses solutions.

La promenade Sainte-Monique fermée depuis deux ans

La promenade Sainte-Monique de la Véloroute des Bleuets est fermée pour une deuxième année consécutive. Le coût des travaux de réparation serait évalué à une somme variant entre 700 000 $ et 1,2 M$.

Le tronçon qui longe la rivière Péribonka a été fermé à l’été 2017 à la suite de recommandations d’une firme d’ingénieurs. Des enquêtes avaient eu lieu après qu’un cycliste ait chuté en freinant sur la surface mouillée. « Les inspections ont démontré que la passerelle avait un problème de structure. La structure serait d’ailleurs complètement à refaire. On voyait qu’elle penchait. Des problèmes ont même été constatés au talus », explique le directeur de l’aménagement du territoire de la MRC du Domaine-du-Roy, Dany Bouchard, mandataire de l’entretien de la Véloroute des Bleuets.

Plusieurs options seraient sur la table, mais le coût de la réparation est évalué entre 700 000 et 1,2 M$. Un nouveau tracé serait également envisagé.

« Des représentants de la Véloroute sont venus le mois dernier. Il y aurait la possibilité de dévier le parcours dans la montagne. Je n’ai aucune idée des coûts de cette option », explique le nouveau maire, Mario Desbiens.

De son côté, la Véloroute des Bleuets se limite à confirmer que cette portion sera fermée pour le reste de la saison. Entre-temps, une voie de déviation est accessible sur la rue Pie XII et la route 169 sur une distance d’un peu plus d’un kilomètre.

« Il faut travailler fort pour la rouvrir. La Véloroute, c’est un moyen pour attirer des gens ici. C’est important pour tout le monde. Toutefois, ce n’est pas nous qui menons dans ce dossier », affirme Mario Desbiens.

« C’est un bel attrait touristique que nous avons. Ils cherchent toujours à mettre la Véloroute en bordure du lac et des rivières pour avoir une belle vue. Et là, on se retrouve à passer sur la route », se désole-t-il.

Les élus de Sainte-Monique sont d’avis que ce tronçon de la Véloroute ne doit pas rester fermé. Il est encore trop tôt pour avancer toute forme d’aide financière provenant de la municipalité.

La décision finale reviendra aux sept élus qui siègent au comité intermunicipal de coordination.

« On est conscient que c’est l’un des points forts du parcours. On évalue des scénarios alternatifs. On s’est donné comme mission d’éviter une autre déviation pour 2019 », conclut Dany Bouchard.