L’harmonie est revenue au sein du Bloc québécois, affirme la présidente régionale du parti, Valérie Tremblay.

La présidente régionale du Bloc québécois est revenue ravie

La présidente régionale du Bloc québécois, Valérie Tremblay, estime que sa formation politique est capable de reprendre les trois circonscriptions du Saguenay-Lac-Saint-Jean aux prochaines élections fédérales.

Valérie Tremblay revient gonflée à bloc du congrès de refondation du parti, qui se tenait ce week-end à Sorel-Tracy. L’élection du nouveau chef, Yves-François Blanchet, a ramené l’harmonie au parti après une année tumultueuse marquée par des conflits internes.

« Le congrès s’est fait sous le signe de l’unité, du début jusqu’à la fin. On a eu des désaccords, mais tous les débats se sont faits dans la bonne humeur et le respect absolu », indique-t-elle, jointe quelques heures après la fin de l’événement.

Fort d’une identité qui se veut renouvelée, le Bloc québécois pourrait faire bonne figure en 2019, croit-elle. Les trois circonscriptions de la région font partie de la trentaine qui sont jugées prenables par le Bloc québécois.

Pour y arriver, le parti proposera un programme plus axé sur les enjeux régionaux. Le nouveau chef, qui provient de la région de la Mauricie, a promis de travailler sur ce programme décentralisé. Valérie Tremblay a trouvé une bonne oreille en Yves-François Blanchet pour faire la promotion de politiques régionalistes.

S’il est encore trop tôt pour donner le nom des candidats aux prochaines élections, Valérie Tremblay affirme que la recherche de ceux-ci va rondement. « On a maintenant un exécutif dans chacune des circonscriptions. On est actif et on collabore », précise-t-elle.