La popularité du vélo ne s’essouffle pas

Il y avait foule à la 5e édition du salon du vélo et de course, samedi au hangar de la Zone portuaire de Chicoutimi. Le promoteur de l’évènement, Jean-François Brassard, était tout sourire en constatant l’affluence à son évènement. Le salon, qui se veut un lieu de rencontres et d’échanges entre sportifs, se termine dimanche à 16h.

Le promoteur et son équipe ont trouvé preneur pour l’ensemble des places disponibles pour les exposants cette année. Des conseils de nutrition jusqu’à l’achat d’un nouveau vélo, il y a de tout pour plaire aux passionnés de ces sports. «Nous offrons une expertise diversifiée et de grande qualité. Les fabricants sont présents afin de conseiller les consommateurs. Le salon permet d’autant plus la découverte de plusieurs nouveautés», a lancé Jean-François Brassard.

Cette année, un vélo de performance en bois entièrement fabriqué au Québec par Picolo Vélo est présenté. L’équipe de Jean-François se fait aussi un devoir de rester à l’affût des nouvelles tendances, par exemple le canicross, une discipline en croissance dans la région, qui se pratique à la course à pied ou à vélo. 

« Il y a aussi le vélo électrique qui est le type de vélo qui a connu la plus forte augmentation au niveau des ventes. On a un fabricant de vélos électriques, Cycles Amadeus (situé à Arvida), présent au Salon. Il développe sa propre ligne de vélo électrique. »

Sur place, de jeunes cyclistes présentaient quelques performances de haute voltige en BMX, au grand plaisir des spectateurs. L’athlète olympique Baptiste Brochu était présent afin de partager son expérience à PyeongChang.

Dimanche
La fondatrice de l’organisation Le Pace du Bonheur, Nathalie Brisson offrira une conférence à 11h00, elle abordera la course à pied sans montre. Elle s’est débarrassée de tous ces instruments de mesure afin de se libérer du stress.

Patrick Charlebois, marathonien et auteur, présentera son nouveau livre à 13h30 Courir jusqu’au bout du monde. Son ouvrage révèle ses sources de motivations alors qu’il a participé en 2017 au World Marathon Challenge, une épreuve titanesque au cours de laquelle une poignée de coureurs doivent compléter sept marathons en sept jours sur sept continents. Il participera bientôt à une nouvelle épreuve, soit dix marathons dans les dix provinces canadiennes, et ce, en dix jours seulement.

Dimanche matin dès 8h30, une course amicale est organisée en sa compagnie en plus de Natahlie Brisson et les porte-parole de l’évènement, Marie-Claude Brassard et Frédéric Bouchard.