La petite Nora Tremblay, fille du Lions Cédric qu'on voit derrière elle, est bien heureuse de pouvoir utiliser le fauteuil Hippocampe à la piscine du centre Mario-Tremblay. Le conseiller municipal  Jocelyn Fradette les accompagne.

La plage et la piscine accessibles en fauteuil à Alma

Après Saguenay et le Haut du Lac, Alma aura un fauteuil roulant « tout-terrain » pour permettre aux jeunes personnes handicapées de fréquenter des lieux aussi variés que la piscine, la plage et les sentiers inaccessibles aux équipements traditionnels.
Un don du Club Lions a rendu la chose possible, au grand plaisir du conseiller Jocelyn Fradette, responsable du comité pour les personnes handicapées d'Alma.
« Souvent, on pilote des dossiers qui touchent un grand nombre de citoyens, comme celui du transport en commun que je pilote également. Mais en d'autres occasions, comme c'est le cas ce matin (mercredi), on vise un plus petit nombre, mais c'est néanmoins très important de s'en occuper. En tant qu'enseignant, je vois passer beaucoup de jeunes. Mais je suis père aussi et avoir un enfant, c'est un peu comme une loterie. On ne peut pas toujours avoir un Crosby, une Eugenie Bouchard ou une Céline Dion », a-t-il mentionné.
L'étincelle est venue d'un article écrit il y a quelques mois par la journaliste Isabelle Tremblay dans le Progrès-Dimanche, alors que le conseiller Fradette s'était mis dans la peau d'une personne handicapée. Lors du dévoilement du plan triennal d'Alma, où M. Fradette a fait part de son projet de doter la ville d'un fauteuil pouvant être immergé, le président des Lions, Stéphane Ouellet, a offert son aide. « À l'occasion du centième anniversaire de fondation du Club Lions à Chicago, l'organisation internationale a demandé à chacun de trouver une action locale. L'article du Progrès m'a donné l'idée », a raconté le président, qui a depuis cédé sa place à Yanick Lachance.
Les Lions d'Alma ont déboursé 6500 $ à même les profits générés par leur campagne annuelle de la Loto Lions pour acquérir le fauteuil de conception européenne avec tous les équipements en option. Il arrivera avec un sac identifié au club, des sangles pour les personnes qui ont des difficultés à demeurer assises, les pneus ballon pour aller à la plage et un harnais de traction. On peut également l'équiper de skis l'hiver, mais ce sera selon la demande.
Pour tous
Le responsable de l'équipement au centre Mario-Tremblay, David Comeau, ajoute que le fauteuil ne sera pas réservé qu'à la clientèle du camp de jour qui accueille présentement quatre enfants handicapés, dont Nora Tremblay. La municipalité compte le mettre à la disposition de la population en général. Il sera prêté, moyennant certaines garanties, et non pas loué.
Ainsi, la famille d'un enfant handicapé qui voudra aller une journée à la plage ou encore parcourir plus facilement les sentiers de l'Odyssée des bâtisseurs pourra en disposer.
Le fauteuil présenté à la presse mercredi matin est prêté au centre Mario-Tremblay par Dolbeau depuis quelques jours, en attendant la livraison, d'Europe, de celui offert par les Lions.