Sylvain Gaudreault
Sylvain Gaudreault

La pétition sur la protection des régimes de retraite déposée à l'Assemblée nationale

Une pétition exigeant la protection des régimes de retraite privés a été déposée à l’Assemblée nationale, mardi, par le député de Québec solidaire dans Rosemont, Vincent Marissal. Appuyée entre autres par le député de Jonquière Sylvain Gaudreault, elle est issue de l’initiative des retraités de Groupe Capitales Médias (GCM), qui ont perdu près de 30 pour cent de leur régime de retraite à la suite de la faillite du groupe alors détenu par Martin Cauchon.

Une restructuration sous la formule coopérative a depuis été effectuée au sein de l’organisation, mais les retraités se sont retrouvés avec une perte significative dans leur régime de retraite. En février, Pierre Pelchat, retraité de GCM, avait présenté la pétition au cours d’une conférence de presse à l’Assemblée nationale, en compagnie de Sylvain Gaudreault et Vincent Marissal, notamment.

«La pétition a quand même au-dessus de 10 000 noms, donc c’est un signal fort, a exprimé Sylvain Gaudreault en entrevue téléphonique. Il faut continuer de mettre de la pression auprès du gouvernement et le contexte de la pandémie vient renforcer la nécessité d’une telle loi, parce qu’on peut s’attendre à ce que des entreprises fassent faillite, donc dans ce cas-là, il va y avoir encore plus de retraités qui vont perdre au change.»

La pétition titrée Révision de la législation sur l’administration des régimes de retraite a recueilli plus de 10 100 signatures. Elle demande notamment de revoir la législation sur l’administration des régimes de retraite, de mettre en place tous les moyens pour atténuer et/ou éliminer les effets de la faillite d’une entreprise sur les régimes de retraite privés, et finalement de mettre sur pied un programme d’assurances, à la charge des entreprises, afin de compenser les potentielles pertes de prestations. Une telle façon de faire est en place en Ontario.

Une demande de modification de la législation en se basant sur le modèle de la province voisine avait déjà été effectuée auprès du ministre des Finances, Éric Girard, qui avait refusé. La pétition déposée mardi sera amenée en séance de travail de la commission parlementaire.

«En demandant une séance de travail, le gouvernement est obligé de se positionner, donc on va avoir une réponse et on pourrait aller plus loin», a expliqué Sylvain Gaudreault, satisfait de voir que le dossier continue d’avancer même si rien n’est joué.