Le maire d’Alma, Marc Asselin, le directeur général de la MRC, Sabin Larouche, la directrice du Carrefour Jeunesse Emploi, Mylène Girard, la propriétaire du restaurant Rose & Basilic, Linda Décoste, le préfet de la MRC, André Paradis, et Laval Girard, de la CIDAL, ont participé lundi au dévoilement de la nouvelle stratégie d’attraction du territoire.

La MRC Lac-Saint-Jean-Est veut attirer de nouveaux arrivants

Un peu plus de 150 personnes ont quitté la MRC Lac-Saint-Jean-Est, l’an dernier. Un bilan migratoire négatif que tentera de renverser l’Équipe Alma Lac-Saint-Jean-Est grâce à une toute nouvelle stratégie d’attraction lancée lundi.

La table de concertation, qui regroupe des représentants du milieu des affaires, communautaire, de la santé et de l’éducation, a décidé de prendre en main l’occupation de son territoire. 

La lutte à l’exode a longtemps été une mission régionale, notamment avec la Stratégie MigrAction. Le programme n’existe plus depuis deux ans, forçant la communauté jeannoise à se mobiliser. 

« On affiche un bilan négatif de -153 personnes. Pour une communauté comme chez nous, c’est beaucoup. Malgré nos efforts pour maintenir Migraction, ça s’est éteint. Par manque de structure régionale », rappelle Mylène Girard, directrice du Carrefour Jeunesse Emploi, organisme membre de cette table de concertation jeannoise.

« Mais si aucune action n’est envisagée, les années à venir seront critiques, car le vieillissement de la population augmentera les défis relatifs au recrutement de la main-d’œuvre et à l’occupation du territoire. Il fallait développer une nouvelle stratégie », ajoute-t-elle.

La MRC Lac-Saint-Jean-Est est la seule qui peut compter sur une organisation regroupant autant de sphères d’activité. Chaque membre, dont la ville d’Alma, le collège, Portes ouvertes sur le lac, la Chambre de commerce, le bureau du député Alexandre Cloutier, la Commission scolaire du secteur, le CIUSSS et la CIDAL, verse une contribution financière qui sert à payer les actions de la table.

« Équipe Alma-Lac-Saint-Jean est un puissant véhicule de concertation, oui, mais c’est surtout un moteur d’actions efficaces et visionnaires. En mettant en commun nos ressources, nos forces vives et nos idées, nous sommes plus forts », mentionne André Paradis, préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, une organisation également membre de la table. 

Objectifs

L’organisation vise l’accueil de 155 nouveaux arrivants d’ici 2019. Pour y parvenir, Équipe Alma Lac-Saint-jean-Est met en place plusieurs mesures, dont la création d’une image de marque positive entourant le territoire et des outils numériques et promotionnels.

L’organisation participera aussi à des missions extrarégionales de recrutement, par secteurs d’activités ciblés, dans les établissements scolaires et les foires de l’emploi. Un accompagnement auprès des entreprises en recherche de main d’œuvre et la tenue de séjours exploratoires diversifiés sont également offerts. 

« On offre également de l’accompagnement individualisé auprès des gens qui désirent s’établir dans la région. Et on ne parle pas que des jeunes. On veut des travailleurs expérimentés pour répondre aux besoins de nos entreprises », précise Mylène Girard.