Encore une fois, aucun élu de Desbiens n’occupait, mardi soir, la chaise destinée à la municipalité au sein de la MRC Lac-Saint-Jean-Est.

La MRC emboîte le pas

La MRC Lac-Saint-Jean-Est participera financièrement à la construction du pavillon COlab, innovation sociale et culture numérique du Collège d’Alma. Une contribution de 50 000 $ s’ajoutera au projet novateur évalué à environ 6 millions de dollars.

Le conseil de la MRC Lac-Saint-Jean-Est a répondu par l’affirmative à la demande de contribution de 50 000 $ pour le projet de mise en place des infrastructures faite par la directrice générale du Collège d’Alma, Josée Ouellet. La somme demandée est accordée par les élus conditionnellement à la concrétisation du projet.

La réalisation de ce projet de 6 millions de dollars dont les détails devraient être dévoilés au cours des prochaines semaines est possible grâce à la participation de plusieurs partenaires. Le Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) a déjà confirmé son implication de 1 420 000 $. Il en va de même pour Desjardins qui fournira une somme de 340 000 $ à titre de partenaire majeur privé. Le solde du financement devrait provenir, en majeure partie, du palier de gouvernement provincial.

Desbiens absente

Les membres du conseil de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est ont profité de la séance ordinaire du conseil de mardi soir pour désigner des remplaçants au maire de Desbiens, Nicolas Martel, qui siégeait à trois comités. Ainsi, le maire d’Hébertville, Marc Richard, le remplacera au conseil d’administration de la Corporation d’innovation et développement Alma–Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL), le maire d’Hébertville-Station, Réal Côté, au Fonds de développement des territoires, et le maire de Saint-Gédéon, Émile Hudon, à la Société de l’énergie communautaire du Lac-Saint-Jean.

Sans grande surprise, le maire de Desbiens, Nicolas Martel, brillait une fois de plus par son absence lors de la rencontre de mardi soir. Aucun autre élu de la ville n’occupait son siège vacant depuis plusieurs mois.

Rappelons que Nicolas Martel a confié au Quotidien, le 29 mai dernier, évaluer toutes les options possibles quant à l’avenir de Desbiens au sein de l’institution politique qui représente 14 municipalités.

Le préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, André Paradis, a affirmé vouloir conserver Desbiens au sein de la MRC. « Les décisions qui seront prises le seront sans nuire au développement de Desbiens », a-t-il confirmé au Quotidien.

+ DES EXCÉDENTS DE 340 000$ 

La MRC de Lac-Saint-Jean-Est a généré des revenus de 14 779 138 $ en date du 

31 décembre 2018. Les charges représentent une somme de 14 015 096 $ pour un excédent comptable de 764 042 $. L’excédent de fonctionnements est de 

34 099 $ pour un total consolidé de 886 273 $. 

Les revenus sont composés de quotes-parts de 8,1 M $, de transferts de 5,5 M $, de services rendus de 

588 000 $ et autres revenus de 450 000 $. 

Les dépenses s’expliquent par 1,5 M $ en administration générale, 2,7 M $ en transport, 5,7 M $ en hygiène du milieu et 3,7 M $ en aménagement, urbanisme et développement. 

La direction générale confirme que le surplus accumulé est de 2,2 millions de dollars. Le préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est André Paradis ajoute qu’il s’agit de la fin des redevances reliée à l’utilisation des biogaz provenant du lieu d’enfouissement sanitaire (LES) de L’Ascension-de-Notre-Seigneur pour l’usine de bois Arbec. L’entente datant de 2011 assurait une redevance annuelle de 150 000 $ à la MRC. Annie-Claude Brisson