Gérald Savard, préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay

La MRC du Fjord veut plus d'argent

La MRC du Fjord-du-Saguenay souhaite renégocier les paramètres de l'entente qu'elle a signée en février 2015 avec le ministère des Ressources naturelles lui confiant la gestion des baux de villégiature sur son territoire afin de tenir compte des frais supplémentaires qu'occasionne la présence d'occupants sans droit (squatters).
Mardi, en séance régulière du conseil, les 13 maires présents ont adopté une résolution demandant une rencontre avec le ministre des Ressources naturelles, Pierre Arcand, afin d'accélérer le processus de négociation de l'actuelle entente.
Depuis quelques années, la MRC du Fjord-du-Saguenay est responsable de la gestion et du renouvellement de quelque 4200 baux de villégiature signés avec des propriétaires de chalets, dont elle récupère la moitié des revenus de location, explique le préfet Gérald Savard. L'autre moitié des revenus est acheminée au gouvernement du Québec. Or, la MRC doit veiller au respect des lois en s'assurant que tous ceux installés en forêt sont en droit d'y être. Dans la MRC du Fjord, 250 dossiers d'occupation sans droit ont été ouverts, ce qui nécessite plusieurs inspections par du personnel de la MRC parfois sur de longues distances, ce qui implique des coûts élevés pour laquelle la MRC n'est pas remboursée. Malgré la présence d'un comité de négociation formé sur le sujet, la MRC déplore l'attitude fermée et la lenteur des négociations avec le ministère d'où la demande de rencontre avec le ministre.
Tourisme
L'attribution d'aides financières à divers organismes touristiques, entre autres un montant de 100 000 $ réparti sur quatre ans au Jardin zoologique de Saint-Félicien, 26 147 $ par an pour l'entente de partenariat en tourisme et 25 000 $ pour le Spectacle aérien de Bagotville, a été l'occasion pour le maire de Sainte-Rose-du-Nord, Laurent Thibault, de passer un message concernant la reddition de compte. Ce dernier affirme que la MRC devrait se positionner concernant l'appel à apporter aux grands produits d'appels touristiques.
« Je pense que lorsqu'on envoie de l'argent à l'extérieur des territoires que nous desservons, nous avons des comptes à rendre à la population sur la façon dont cet argent est utilisé. On doit s'assurer de la surveillance de la bonne utilisation de cet argent. »
M. Thibault n'a pas caché que ses sentiments ne sont pas des plus favorables envers Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean.
Par ailleurs, les élus ont accordé une enveloppe de 966 946 $ à distribuer pour le financement de divers projets pour l'exercice 2017 à même le Fonds de développement des territoires.
Chirurgie de l'oesophage
Le conseil de la MRC a accordé son appui au conseil d'administration du CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean dans ses démarches auprès du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, afin que les services de chirurgie continuent d'être dispensés à Saguenay.
Tordeuse des bourgeons
Le Syndicat des producteurs de bois, les agences de mise en valeur des forêts privée et sociétés horticoles ont reçu l'appui des élus concernant leurs revendications d'obtenir 242 000 $ supplémentaire pour la poursuite du projet d'arrosage en forêt privée afin de contrôler l'épidémie de tordeuse des bourgeons de l'épinette qui touche la région depuis 2006. Jusqu'à maintenant, 40 % des forêts privées sont affectées par la défoliation des épinettes, d'où l'urgence d'agir, selon la résolution adoptée.
Politique de l'architecture
Dans le cadre des consultations publiques débutées par le ministère de la Culture pour le renouvellement de la politique culturelle, la MRC du Fjord du Saguenay accorde son appui aux recommandations de l'Ordre des architectes du Québec qui souhaite l'adoption d'une politique nationale de l'architecture. On estime que Québec aurait avantage à soutenir les municipalités afin qu'elles puissent instaurer des initiatives en faveur de la qualité architecturale, ce qui leur permettrait de bonifier la qualité, le caractère et l'attractivité des milieux de vie.