Andrée Laforest lance un appel pour recevoir des projets dans le cadre du PAFIRS.

La ministre Laforest lance un appel pour le PAFIRS: «Il faut déposer des projets»

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, n’a aucune objection de principe à un projet d’aréna au centre-ville, tout comme elle ne s’opposerait pas à la démolition du centre Gerges-Vézina pour le reconstruire. Mais elle demande plus que jamais à ce que l’on dépose à Saguenay des projets dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), avant la fermeture des propositions.

Au cours d’une rencontre avec Le Progrès vendredi, la ministre a rejeté les allégations à l’effet qu’elle s’opposait à tout projet au centre-ville : « Je veux que l’on dépose un projet qui sera admissible au programme », réitère la députée de Chicoutimi. Elle était évidemment très déçue que les promoteurs d’un projet de construction de piscine dans le secteur du Cégep et de l’Université aient décidé de ne pas présenter le dossier au programme.

La ministre va plus loin pour démontrer sa bonne foi et son ouverture. Elle sera à Ottawa en début de semaine et souhaite rencontrer la ministre fédérale des Infrastructures Catherine Mckenna afin d’évaluer avec elle la recevabilité du projet d’aréna au centre-ville. L’un des critères stipule que les projets admis ne doivent pas servir à des clubs professionnels ou à des équipes de la Ligue de hockey junior majeur.

« Les gens pensent que si on dépose plus d’un projet, ils vont se nuire. Ce n’est pas le cas. C’est un dépôt de projet et il va y avoir des analyses pour la sélection », insiste Andrée Laforest qui voudrait bien pouvoir réaliser un projet majeur à Chicoutimi pendant le mandat actuel.

La Baie

La ministre a aussi soulevé le fait qu’il devrait y avoir également un projet de La Baie. Elle vise le projet d’aménagement de l’ancien terrain de la Consolidated Bathurst. L’arrondissement de La Baie a également choisi de ne pas déposer ce projet de 6 M $ dans le cadre du PAFIRS. Il y a aussi à Chicoutimi le Pavillon de l’agriculture que l’on pourrait, selon la ministre Laforest, récupérer avec ce programme.

« Il y aura pour plus d’1G $ de projets déposés dans le cadre de ce programme. Ils ne seront pas tous retenus puisque l’enveloppe pour le Québec est de 290 M $. Mais il faut déposer des projets et surtout des projets qui sont admissibles », a conclu la députée de Chicoutimi.