La ministre Laforest demande des excuses

Mélanie Côté
Mélanie Côté
Le Quotidien
La ministre et députée de Chicoutimi Andrée Laforest invite le conseiller Jean-Marc Crevier à s’excuser et à se rétracter publiquement. Elle n’a pas l’intention d’engager une guerre de mots en répondant à « ses commentaires et histoires d’esprit de clocher » qui « laissent présager des méchancetés et des mauvaises intentions », préférant se concentrer à servir les citoyens.

Elle a fait parvenir un communiqué, vendredi soir, pour répondre à la sortie du conseiller municipal de Saguenay plus tôt dans la journée lors d’une entrevue avec Le Progrès.

« Mon rôle est de servir la région ainsi que les citoyens et c’est ce que je fais très bien. Ce n’est pas parce que je désire obtenir d’autres projets avec celui de l’amphithéâtre que je travaille contre la municipalité. Au contraire, je travaille pour les citoyens », a déclaré la ministre Laforest.

La députée de Chicoutimi et ministre des Affaires municipales Andrée Laforest

Selon elle, il est important, pour une ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, de vouloir « augmenter les chances d’admissibilité au programme d’aide pour un projet comme celui de l’amphithéâtre, peu importe où il serait situé ».

Elle réitère qu’il est important de respecter la capacité de payer des citoyens et, même si ça ne fait pas l’affaire de tout le monde, prétend-elle, il faut toujours se demander si les élus ont respecté les citoyens. « Je ne crois pas que ça fasse partie des préoccupations de tous », avance Mme Laforest.

Plusieurs projets

Andrée Laforest invite les autres élus à travailler pour les citoyens, « plutôt que de lancer des accusations infondées », en rappelant que plusieurs projets ont été réalisés avec la collaboration des employés de son bureau de Chicoutimi. Elle cite la Maison Gilles-Carle, le Théâtre Palace Arvida, l’IRM pour l’Hôpital de Chicoutimi, la rénovation de l’Hôpital de Jonquière, le Patro de Jonquière, Produits forestiers Résolu, la Maison des sans-abri, le Valinouët et la Scierie Girard.

« Ayons de la classe et continuons de faire avancer de bons projets. Continuons d’améliorer notre municipalité et notre région avec l’aide de notre gouvernement pour que celles-ci deviennent encore plus fortes », conclut-elle. Finalement, dans le communiqué, elle n’a pas fait allusion aux allégations touchant son conseiller Éric Gauthier.