Le buste d’Onésime Tremblay a été produit par la petite-fille de ce dernier, Yvonne Tremblay-Gagnon. Elle était présente à l’inauguration, dimanche, en compagnie des invités ayant contribué à mener ce projet à terme.

La mémoire d’un bâtisseur honorée

Un moment historique a été célébré au parc Maurice-Kirouac de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, dimanche, lorsqu’un buste commémoratif d’Onésime Tremblay a été dévoilé devant plusieurs acteurs qui ont permis de mener à bien ce projet. C’est la petite-fille de M. Tremblay, Yvonne Tremblay-Gagnon, qui a eu l’honneur de produire l’œuvre d’art.

Le projet a été instigué par Denis Trottier, ancien député de Roberval pour le Parti québécois, et rendu possible grâce à la participation de la municipalité de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix et au soutien financier de la Fondation René Malo. La production a été effectuée à partir de photographies familiales et des archives conservées par la Société historique du Saguenay.

Un buste d’Onésime Tremblay a été produit par la petite-fille de ce dernier, Yvonne Tremblay-Gagnon. Elle était présente à l’inauguration, dimanche, en compagnie des invités ayant contribué à mener ce projet à terme.

Onésime Tremblay a marqué la région pour son engagement dans la défense des agriculteurs inondés lors de la Tragédie du Lac-Saint-Jean. En 1926, l’érection d’un barrage au niveau de la Grande Décharge et de la rivière Saguenay avait inondé des centaines d’hectares de terres cultivables le long de la rive. Cultivateur touché par ces inondations, il consacrera sa vie à obtenir justice au nom des fermiers du Lac-Saint-Jean. L’Office national du film du Canada a d’ailleurs produit Le combat d’Onésime Tremblay, en 1985, un long métrage documentaire relatant l’histoire de ce bâtisseur.