La majorité des élèves des écoles primaires privées Vision et l’ÉcolACTion de Chicoutimi seront de retour en classe lundi prochain.
La majorité des élèves des écoles primaires privées Vision et l’ÉcolACTion de Chicoutimi seront de retour en classe lundi prochain.

La majorité des élèves du privé de retour à Chicoutimi

La grande majorité des quelque 330 élèves des deux écoles primaires privées du Saguenay-Lac-Saint-Jean seront de retour sur les bancs d’école lundi. À l’école Vision et l’ÉcolACTion de Chicoutimi, 90 % et 80 % des enfants reprendront respectivement le chemin de l’école.

« C’est vraiment, vraiment surprenant », a laissé tomber Bianca Tremblay, directrice générale par intérim du Séminaire de Chicoutimi. L’établissement secondaire est réaménagé afin d’accueillir les élèves du primaire de ces deux écoles privées qui occupent habituellement les ailes avant et arrière du bâtiment de la rue Chabanel.

Environ 120 élèves seront ainsi de retour en classe, lundi, à l’école trilingue Vision, accompagnés de quelque 160 élèves de l’ÉcolACTion.

La directrice générale par intérim, qui est également porte-parole régionale de la Fédération des établissements d’enseignement privés, avait partagé la semaine dernière que les responsables des deux écoles primaires s’attendaient au retour de 50 à 75 % de la clientèle.

La poursuite des apprentissages depuis les débuts du confinement, offerte grâce à un enseignement filmé à distance, pourrait expliquer la décision de la majorité des parents des deux écoles en prévision de la réouverture. « On est en ligne depuis le début, les professeurs ont gardé le lien avec les jeunes », a avancé Mme Tremblay, lundi. Un sondage avait été envoyé aux parents jeudi dernier.

Le réaménagement du Séminaire de Chicoutimi pour accueillir les jeunes du primaire est en voie d’être complété, avec environ 70 % du travail effectué. Les classes seront divisées en sous-groupes en raison de la distanciation sociale et du nombre maximal de 15 élèves par classe.

Les pupitres des jeunes du secondaire ont été remplacés par ceux des jeunes du primaire et les élèves du Séminaire de Chicoutimi ont été appelés à vider leur casier tour à tour lundi.

La logistique demandée représente un défi important pour les équipes de direction. « Sur le terrain, c’est immense, il faut penser à tous les détails », a souligné la directrice générale, qui assure que le personnel est bien préparé.

Des finissants sollicités

La majorité des enseignants seront aussi de retour au travail, à l’exception de certains faisant partie de la population à risque. Des finissants du baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) ont été contactés pour prêter main-forte aux enseignants, selon les besoins.

Des enseignants du Séminaire de Chicoutimi ainsi que des membres du personnel de soutien pourraient également être sollicités.